Pharma Papers

Lobbying et mégaprofits :
tout ce que les labos pharmaceutiques voudraient vous cacher.
Laboratoires pharmaceutiques,
lobbying et mégaprofits

Le coût pour la société

Mis en ligne le 21 novembre 2018

528 euros le comprimé contre l’hépatite C ; 72 000 euros l’année pour un médicament contre le cancer de la peau ou des poumons… Les prix des médicaments présentés comme « innovants » s’envolent, en particulier pour soigner les cancers. Ces prix vertigineux sont-ils justifiés ? Ils menacent en tout cas notre système de sécurité sociale et l’accès à tous aux produits de santé.

Le prix exorbitant de certains traitements menace l’universalité de notre modèle de santé

Les médicaments dits innovants, qui visent principalement le cancer, coûtent de plus en plus cher à notre système de santé. Les médecins devront-ils, demain, choisir d’allouer certains médicaments à une partie seulement des patients ?

Le prix réel d’un médicament couvert par le secret des affaires

Malgré les données publiées, il n'est pas toujours possible de connaître le coût réel d’un médicament pour l'assurance maladie française. Il existe en effet parfois une différence entre le prix public du médicament et son prix réel, du fait d'un mécanisme de remises couvertes par le secret des affaires.

Laboratoires pharmaceutiques : un lobbying qui paie ?

Comme l’année dernière, Novartis, Roche et Gilead se partagent les trois premières places de notre classement des 10 laboratoires pharmaceutiques dont les médicaments sont les plus remboursés par l’assurance maladie.