À la une

Solidarité

Quand l’Aide sociale à l’enfance laisse tomber les adolescents isolés

Olivier Favier

La plupart ont un rêve : aller à l’école et s’intégrer. Mais ce rêve est en passe d’être brisé. Les mineurs étrangers isolés ne représentent que 6 % du public de l’Aide sociale à l’enfance. Ils sont néanmoins soumis aux aléas des politiques locales et des égoïsmes territoriaux. Et quand un département fait l’effort de mettre en place des structures d’accueil, les moyens font souvent défaut. Les critères d’âge et la complexité des dispositifs créent des situations parfois ubuesques, malgré le dévouement des associations et des collectifs de soutien. Enquête sur la situation parisienne.

[Lire la suite de Quand l’Aide sociale à l’enfance laisse tomber les adolescents isolés]

Décrypter

Résister

Inventer

Chroniques

Dans nos archives

Dossiers

Tous les dossiers

Débattre

Témoignages

ça bouge !

ça bouge !

En bref

Vidéos

  • épicerie itinérante Marchands ambulants de produits bio, le nouveau visage de l’économie sociale dans les campagnes

    Voir la vidéo
  • Greenwashing Avec Air France, compenser les émissions carbone des riches peut nuire gravement à la santé des pauvres

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos