Swissleaks

Saisie citoyenne dans une agence HSBC

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

180 milliards d’euros. C’est le montant de la fraude fiscale opérée par une filiale suisse de la banque HSBC, d’après l’enquête du Monde. Réagissant au scandale « Swissleaks », une vingtaine de militants du groupe altermondialiste basque Bizi ont opéré une saisie citoyenne ce 12 février à l’agence HSBC de Bayonne, sous les applaudissements des passants. Rassurez-vous : ils n’ont pas pénétré dans la salle des coffres. Il se sont juste emparés de quelques biens symboliques : chaises et mobiliers de bureau. « L’évasion fiscale en France coûte chaque année de 60 à 80 milliards d’euros à l’État », souligne Jon Palais, porte-parole de Bizi ! « Le financement d’une loi de transition énergétique qui aurait un minimum d’ambition nécessiterait 30 à 40 milliards d’euros. C’est dire l’importance de ces chiffres et les conséquences catastrophiques de ce phénomène criminel, qui assèche les finances publiques. »

« Le patrimoine et les biens d’HSBC qui organise sciemment ce hold-up à grande échelle doivent être immédiatement saisis et mis à la disposition de la puissance publique et de la population », appuie Sabrina Ravetta, également militante à Bizi. Les fauteuils récupérés vont être installés au siège de leur association qui agit en faveur de la lutte contre le changement climatique. Bizi fait en effet partie des acteurs clés de la dynamique Alternatiba, nom donné aux villages des alternatives qui fleurissent partout en France.

Avant de quitter la banque, les militants ont remis au responsable de l’agence un exemplaire du Livre noir des banques que Basta ! vient de publier avec l’association Attac (toutes les informations ici). Alors que Bizi appelle la population à agir « pour exiger l’arrêt immédiat de ce pillage des finances publiques », espérons que cet ouvrage soit offert à de nombreux autres responsables d’agences bancaires. Car HSBC est loin de jouer sa partition en solo. Photos : Bizi ! / CC

[Mise à jour le 12 février à 20h] Suite à cette action, le président de l’association Bizi ! est convoqué le 13 février au commissariat de police de Bayonne. « Il est soupçonné d’avoir commis ou tenté de commettre l’infraction de vol en réunion », indique le procès verbal. [Mise à jour le 13 février] La convocation au Commissariat de Bayonne est reportée au mardi 17 février à 9h.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos