Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 20513 € sur 100000 € !

20.51%

Evasion fiscale

Après HSBC, nouvelle saisie citoyenne dans une agence de BNP à Bruxelles

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Une vingtaine de militants du groupe altermondialiste basque Bizi ! ont opéré une « saisie citoyenne » le 12 février à l’agence HSBC de Bayonne, en s’emparant notamment de huit chaises (lire ici). Suite à cette action militante, Txetx Etcheverry, responsable de l’association, a été convoqué au commissariat dans le cadre d’une enquête pour « vol aggravé commis par des membres se revendiquant de l’association Bizi ! ». « Le mouvement Bizi est disposé à rendre ces 8 sièges, mais seulement après que la banque HSBC ait elle-même rendu les 2,5 milliards d’euros que son système a permis de dérober aux recettes publiques françaises [1] », a déclaré celui-ci, avant d’entrer dans le commissariat le 17 février. Il a également annoncé que ces sièges seraient mis à la disposition d’associations et d’ONG luttant contre l’évasion fiscale.

La police a informé que « toute association qui accepterait de recevoir ces sièges se rendrait coupable de recel de vol aggravé ». Les associations Attac, Les Amis de la Terre, le syndicat Solidaires-Finances, ainsi que le philosophe Patrick Viveret, président du mouvement Sol (sur les monnaies complémentaires), ont déclaré mercredi 18 février être en possession d’une de ces chaises.

A Bruxelles, une trentaine d’activistes ont également procédé à une saisie de mobilier et de plantes dans une agence de BNP Paribas Fortis, expliquant qu’il s’agissait là d’une « première saisie pour commencer à récupérer les milliards d’euros que la banque place dans les paradis fiscaux ». Ils ont déposé les objets sur le trottoir, avec un écriteau : « Ceci n’est pas un siège, mais un début de réappropriation ».

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos