Santé !

L’industrie pharmaceutique a offert aux médecins 244 millions d’euros de cadeaux

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

244 millions d’euros : c’est ce qu’ont dépensés les laboratoires pharmaceutiques en cadeaux, voyages, repas et nuits d’hôtels pour les professionnels de santé français – médecins en tête – entre janvier 2012 et juin 2014. Ces liens troublants entre fabricants de médicaments et prescripteurs ont été révélés par l’association Regards citoyens, qui a collecté pendant près de deux ans les données publiées sur les sites des Ordres de médecins et sur celui du ministère de la Santé.

Mis en place suite au scandale du Médiator, sur une proposition du ministre de la santé de l’époque Xavier Bertrand (UMP), le site du ministère répertorie l’ensemble des cadeaux et contrats accordés à des praticiens de santé (médecins, dentistes, infirmiers, sages-femmes, pharmaciens, étudiants) par les laboratoires pharmaceutiques. On peut ainsi, en rentrant le nom de son médecin, connaître les avantages qu’il a perçus. Interdit, par contre, de diffuser des noms, raison pour laquelle les tableaux réalisés par Regards citoyens ont été anonymisés.

Sur le document de synthèse réalisé par Regards citoyens, le laboratoire suisse Novartis Pharma caracole en tête du peloton des donateurs : il a dépensé plus de 18 millions d’euros pour arroser les professionnels de santé. Il est talonné par le français Servier, concepteur du Mediator, avec plus de 13 millions d’euros. La troisième place revient au britannique Glaxosmithkline avec près de 10 millions d’euros. Côté médecins, le plus gourmand de tous semble être un chirurgien, qui aurait touché 82 781 euros de cadeaux entre janvier 2012 et juin 2014. Les cardiologues et psychiatres qui le suivent ont empoché environ 70 000 euros de cadeaux. Sympa pour arrondir les fins de mois ! Suivent des urologues, oncologues, généticien, neurologue... toutes les spécialités sont représentées ! Au total, 5000 médecins ont perçus l’équivalent d’au moins 6444 euros en gratifications. Soit 4% environ des 130 000 médecins libéraux ou mixtes en exercice en 2014.

A ces chiffres étourdissants, il faut ajouter le montant des cachets touchés par les praticiens lors de congrès par exemple. Ces montants ne sont malheureusement pas connus, suite à une décision de Marisol Touraine, l’actuelle ministre de la Santé socialiste. C’est pourtant une activité fort lucrative : un contrat peut rapporter entre 10 000 et 40 000 euros. Et plus de 200 000 contrats ont été passés entre janvier 2012 et juin 2014.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos