ça bouge ! Au menu des Zad

Un grand banquet des territoires en lutte en Ile-de-France le 28 novembre

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Ils militent contre le projet de centre d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, des projets de Center Parks ou d’industrialisation des forêts... et aspirent à « libérer des espaces où puissent s’inventer d’autres formes de vie communes ». Depuis plusieurs jours, différents convois à pieds, en tracteurs ou à vélos partis des quatre coins de France convergent vers Paris, sous extrême surveillance policière. Ce 28 novembre, tous doivent se retrouver à Châtillon, en banlieue parisienne, autour d’un immense banquet. Pour vous mettre en appétit de lutter, découvrez le menu de la journée !

Le 28 novembre 2015 les convois de territoires en lutte convergeront vers Paris à la veille de la COP21, la conférence intergouvernementale souvent présentée comme le « sommet de la dernière chance » pour « sauver la planète » du réchauffement climatique. Les convois viendront y dénoncer l’hypocrisie flagrante du gouvernement. Hypocrisie à prétendre lutter contre le réchauffement climatique tout en menaçant de revenir quelques semaines plus tard vider la ZAD de Notre-Dame-des-Landes pour y construire un nouvel aéroport. Hypocrisie à déclarer vouloir « préserver la planète » d’une main, et de l’autre raser des forêts pour y faire des Center Parks à Roybon, Poligny et ailleurs.

Hypocrisie à prôner la biodiversité et vouloir détruire des terres agricoles pour construire des technopoles comme à Saclay ou Agen, des méga-poubelles nucléaires à Bure, des zones commerciales à Gonesse, des centrales à biomasse, des incinérateurs, etc. Enfin, hypocrisie à prétendre « réduire les inégalités » tout en développant des métropoles « compétitives » où les rénovations urbaines éliminent les derniers quartiers populaires, comme à Ivry-sur-Seine ou en Seine-Saint-Denis.

Converger ensemble vers Paris, c’est réaffirmer la force collective et la détermination des territoires en lutte à se tenir ensemble dans leur grande diversité et à bloquer concrètement l’avancée de leurs projets nuisibles, imposés et climaticides. Il est temps de sortir enfin du productivisme industriel, de la privatisation des biens communs, de la destruction des terres nourricières et de la marchandisation du vivant, pour qu’émergent d’autres possibles.

Après la jonction des convois et une marche commune, nous occuperons l’espace public le temps d’un après-midi avec un grand banquet des territoires en lutte, convivial et joyeux, pour montrer notre détermination à ne pas céder aux aménageurs et à leur monde. Nous prendrons place ensemble pour continuer de renforcer concrètement la solidarité des luttes – qu’on les appelle « territoriales », « sociales », « migratoires », « environnementales »… – unies contre la folie destructrice du système marchand. Nous réaffirmerons notre détermination à libérer des espaces où se réapproprier nos conditions d’existences, des espaces où puissent s’inventer d’autres formes de vie communes !

Nous appelons à une convergence des convois à 11h30 au Rond point de la division Leclerc à Châtillon, pour marcher ensemble vers Paris, à pied, à vélo, en tracteurs, en musique et en chansons !

Venez nombreux.euses !

Et que les rues résonnent de notre joie de vivre et de notre appétit de lutter !

Au menu du banquet :
- Marinade subtile de luttes de territoires sur lit de mort des projets inutiles
- LaZADgnes de Notre-Dame-des-Landes et son délicieux écrasé d’aéroport
- Délice de Lentillères à la sauce quartier libre
- Roulés(boulés) de poulets rôtis au bois fumé du Morvan
- Technopolenta de Saclay sautée aux pruneaux d’Agen
- Émincé de nucléocrates (cuisine moléculaire) accompagné de sa farce de déchets radioactifs - recette spéciale du chef Bure à cuire
- Valls de fromages sur Plateau de Millevaches
- Oeufs pas-à-la-neige du Triangle de Gonesse
- NOTAV, la boisson pétillante du Val Susa qui casse le train-train quotidien !


Rendez-vous : le samedi 28 novembre à 11h30 au rond-point de la Division-Leclerc* à la limite entre Clamart et Chatillon (92). Le départ de la manifestation est accessible en transports en commun : station “Division-Leclerc” du tramway T6 (depuis le terminus Chatillon-Montrouge de la ligne 13 du métro). Ramenez une tarte, une boisson, ce que vous voulez, pour partager lors du banquet !

Infos et contact : www.marchesurlacop.noblogs.org / marchesurlacop@riseup.net
S’informer le jour-même : étant donnée la situation d’état d’urgence et la volonté gouvernementale de museler toute contestation sociale et environnementale lors de la COP21, le point de rendez-vous peut être modifié. Un numéro d’info est activé : 07.53.39.35.45. Les dernières informations sur le point de rendez-vous seront précisées sur le site.

Photo de Une : MSLC21 / twitter

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos