Mots d’amour

« Votre parole, votre analyse, votre travail sont si importants pour nous, lecteurs »

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Lectrices et lecteurs, vous avez la parole ! Dans cette nouvelle rubrique, nous publions vos témoignages : quels articles vous ont le plus touchés ? Comment une de nos enquêtes a-t-elle changé votre point de vue ? Qu’est-ce qui vous révolte et qui compte pour vous ? Vos avis nous aident à construire ensemble une information d’utilité publique, qui a du sens. Faites-nous part de vos remarques, écrivez-nous à l’adresse basta@bastamag.net.

Tous les mois, l’équipe de Basta ! reçoit des petits mots par courrier, par mél ou sur les réseaux sociaux. Nous vous remercions du fond du cœur pour vos encouragements, vos remerciements, vos sollicitations et vos analyses : on ne répond pas toujours, mais on n’en pense pas moins ! En voici une petite sélection. Peut-être que certains se reconnaîtront...


« Cher Basta, voici un abonnement annuel, à l’ancienne… J’en profite pour vous dire combien j’apprécie et vos informations au plus près du citoyen où l’on constate que l’on peut faire chacun à son niveau – que d’initiatives porteuses qui donnent la pêche !- et plus simplement, votre ouverture sur un autre monde. Je vous remercie, de votre travail approfondi, de me faire sentir actrice du monde, des découvertes (entre autre Pierre Rabhi, bien avant son film) et vous souhaite longue longue vie. »

Mot accompagnant un don, Lucie B.


« Je soutiens Basta parce qu’il me permet de me plonger dans l’actualité qu’on ne montre pas, avec pertinence et sans sectarisme. »

Jules R.


« Bons articles, bons journalistes, sujets variés, un site très bien structuré. Je pense que ceux qui décrient ce média d’information comme trop partisan n’ont pas compris qu’il n’y a rien de dogmatique à dire la vérité en temps où le mensonge règne. Vérité trop souvent cachée et biaisée par une sur-information bas de gamme des médias d’informations dominants. »

Avis donné sur les réseaux sociaux, Mallory D.


« Vous avez bien fait de me solliciter pour le soutien, un oubli inadmissible de ma part. Même si la déduction fiscale de soutien à la presse indépendante peut être considérée comme une niche fiscale, j’y suis assez favorable (elle me pose moins de questions éthiques que d’autres). Ne serait-ce que parce qu’elle donne une trace à l’État du soutien du peuple vers une presse indépendante. Soutien que le peuple prend à sa charge alors que l’État n’a aucun mal à soutenir des quotidiens ou journaux de la pensée unique. Une façon de montrer à l’institution qu’elle est défaillante et que le peuple tente de combler cette défaillance. »

Mot accompagnant un don, Colette M.


« Vous êtes tellement précieux, vous les journalistes indépendants ! Votre parole, votre analyse, votre travail sont si importants pour nous, lecteurs, auditeurs, afin de contrebalancer l’information formatée de nos journaux « pignon sur rue ». Merci à vous. »

Mot accompagnant un don, Mireille L.


« Il m’est très difficile de vous soutenir financièrement pour le moment.
Je tiens donc à l’afficher sur le plan moral : Basta ! est le seul média qui entraîne mon profond respect, tant sur le fond que sur la forme. J’apprécie la qualité de l’écriture, le travail journalistique tant oublié ailleurs, et la pure information.
Je ne manquerai pas de joindre la pensée au porte-monnaie, dès que cela sera rendu possible (...) . »

Mot reçu par mail, Christophe M.


« Enfin, après une traversée du désert de la Presse, nous allons pouvoir nous informer, retrouver matière à réflexion, et retrouver l’espérance : merci ! »

Avis donné sur les réseaux sociaux, Guy D.


« C’est la fin de l’année, le moment est venu de renouveler mon abonnement* à Basta ! Le voici. Je suis un lecteur assidu, mais pas une groupie ou un fan inconditionnel. Alors je prends un moyen terme entre vos deux propositions de montant.
*Je considère ce paiement effectivement comme un abonnement, pas un don. »

Mot accompagnant un don, Frédéric S.


Vous aussi, dites-nous ce que vous pensez de Basta !. Ecrivez-nous à cette adresse : basta@bastamag.net, et répondez à notre questionnaire lecteurs.

Basta ! c’est aussi grâce à vous que nous le construisons. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources dépendent de votre participation à l’aventure. Si vous pensez que Basta ! doit encore exister dans les années à venir, soutenez nous à la hauteur de vos moyens. En cette fin d’année, profitez de la déduction fiscale sur vos impôts en 2018 en faisant un don à Basta ! sur la plateforme OkPal.

- Pour soutenir Basta ! c’est ici

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos