Environnement

Pesticides : le ministre de l’Agriculture en redemande

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

L’environnement, ça commence à bien faire... et la lutte contre les pesticides aussi ! C’est sans doute pour cela que le ministre de l’Agriculture, Bruno Lemaire, a déclaré la semaine dernière à Ouest-France [1] qu’il faudrait, concernant le Grenelle de l’environnement, « adapter un certain nombre d’objectifs qui ne sont pas atteignables ». Celui de réduire, d’ici à 2018, de 50% la quantité de pesticides aspergée dans les campagnes hexagonales semble faire partie de ces objectifs soudainement inatteignables. Les députés qui ont validé cette réduction lors du vote de la loi Grenelle II apprécieront.

Pourtant, selon la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 52,1% des fruits et légumes vendus en France contiennent des résidus de pesticides, dont environ 8% dépasseraient les limites maximales autorisées (céréales et fruits en tête)... Une chance sur dix de bouffer des pesticides à chaque fruit et légume avalé ? Une broutille selon Bruno Lemaire.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos