Allemagne

Manger du poulet industriel peut-il provoquer des maladies graves ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Une étude de l’association environnementale allemande Bund (la branche locale des Amis de la Terre) vient encore de montrer les problèmes sanitaires qui apparaissent dans la filière industrielle de la volaille. L’organisation a fait analyser en laboratoire 20 échantillons de poulet frais achetés en décembre dans cinq supermarchés et discounters (dont Lidl) de Berlin, Hambourg, Cologne, Nuremberg et de la région de Stuttgart. Les pièces de poulet provenaient des plus grands groupes d’élevage industriel du pays. Les résultats sont inquiétants : plus de la moitié des échantillons contiennent de sympathiques germes résistants aux antibiotiques, comme les staphylocoques dorés ou des bactéries intestinales pathogènes (de type E.coli).

En cause : l’emploi massif d’antibiotiques dans l’élevage industriel du pays.
En novembre dernier, une étude du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (établie sur 182 exploitations) soulignait que 96 % des élevages industriels de poulets utilisaient des antibiotiques, avec jusqu’à huit molécules différentes. Selon une analyse du ministère de l’Agriculture de Basse-Saxe, 83 % des élevages industriels de poulets examinés employaient des antibiotiques, tout comme 77 % des élevages de porcs. L’association Bund demande au gouvernement allemand une réglementation claire pour réduire l’emploi des antibiotiques dans la filière. Objectif : deux fois moins d’antibiotiques d’ici à 2015 dans l’élevage.

- L’étude du Bund.
- L’étude du Land de Rhénanie-du-Nord.
- L’étude du ministère de l’agriculture de Basse-Saxe.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos