Photovoltaïque

Le Japon bientôt leader mondial de l’énergie solaire ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le Japon vient de donner un sérieux coup de pouce au développement de l’énergie solaire. Le gouvernement a annoncé un tarif de rachat, à partir du 1er juillet 2012, à 42 yens (42 centimes d’euro) le kilowattheure. Le tarif le plus élevé au monde, et le double de celui de l’Allemagne, premier marché mondial. Un tarif valable pour vingt ans, qui encourage les projets à long terme. L’électricité d’origine éolienne sera rémunérée 23 yens / kilowattheure, soit également le double du tarif allemand.

Le Japon ne tire actuellement que 1,6 % de son énergie de sources renouvelables. Mais le marché devrait tripler cette année. Les taux de retour sur investissement étant devenus les plus intéressants du monde. Anticipant ces nouveaux tarifs, plusieurs grands projets ont été lancés récemment. En avril, un consortium d’entreprises japonaises a annoncé la construction à partir de juillet d’une centrale solaire de 1,27 million de m² (l’équivalent de 27 terrains de baseball), pour un coût de 235 millions d’euros. Ce projet devrait fournir 70 mégawatts, de quoi alimenter 22 000 foyers. Le 20 juin, Toshiba a déclaré qu’elle consacrerait 300 millions d’euros à la construction de plusieurs grands parcs photovoltaïques près du site de Fukushima. Capacité : 100 mégawatts. L’exploitation doit démarrer en 2014.

Avant la catastrophe de Fukushima, l’énergie nucléaire fournissait entre 25 et 30 % de l’électricité au Japon. Une cinquantaine de réacteurs sont aujourd’hui à l’arrêt. Pour faire face, le gouvernement mise sur une réduction de la consommation d’énergie de 10 à 15 % dans le pays. Pour le reste, si le Premier ministre, Yoshihiko Noda, a annoncé le 16 juin le redémarrage de deux réacteurs, le gouvernement semble aujourd’hui décidé à donner une chance aux énergies renouvelables.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos