Santé publique

Des agriculteurs jugés pour épandage abusif de pesticides

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Jeudi 13 janvier débute le procès de trois agriculteurs, producteurs de pommes, au tribunal correctionnel de Brive (Corrèze). Ils sont accusés d’utilisation de produits phytosanitaires sans respect des règlements. Ils auraient épandu des pesticides alors que le vent soufflait à plus 20 km/h, ce qui est interdit par la loi pour éviter la propagation des produits.

Les parties civiles, notamment l’association locale Allassac-ONGF (Œuvrons pour les générations futures) et le mouvement national Générations futures, ont voulu par ce procès dénoncer l’immobilisme des pouvoirs publics sur le danger des pesticides. Elles cherchent à mettre en lumière le lien entre pesticides et cancers : « beaucoup de gens dans notre association sont malades. Aujourd’hui, plus personne ne peut nier l’impact des pesticides sur la santé », s’indigne Fabrice Micouraud, membre d’Allassac-ONGF. « On en avait marre de voir les façades de nos maisons aspergées de pesticides, de se faire arroser en se promenant dans les chemins. »

Ce procès pénal est une première en France selon l’avocat des parties civiles. Il souhaite que l’audience mette l’accent « sur la dangerosité de ces produits dont bien souvent les victimes sont les professionnels eux-mêmes ». Les plaignants veulent créer un « électrochoc » et espèrent que ce procès fera jurisprudence.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos