Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 29399 € sur 100000 € !

29.4%

Énergies renouvelables

Les Allemands dans la rue pour sauver leur transition énergétique

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Environ 12 000 personnes venues de toute l’Allemagne ont manifesté samedi 10 mai à Berlin pour protester contre la réforme des règles de soutien aux énergies renouvelables. Le ministre social-démocrate de l’Économie, Sigmar Gabriel, veut baisser les tarifs bonifiés d’achat de l’électricité issue de l’éolien, du solaire et de la biomasse, et limiter les nouvelles installations. Ce qui risque fort de freiner le développement des énergies vertes dans un pays qui fait pourtant figure de pionnier en la matière, avec plus d’un quart de l’électricité du pays produite par les énergies renouvelables.

« Les plans du gouvernement vont ralentir la transition énergétique », a ainsi déclaré lors de la manifestation Hubert Weiger, président de l’association Bund, la branche allemande des Amis de la terre. « L’Allemagne se trouve devant un choix décisif : soit quelques grands groupes énergétiques s’emparent du développement des énergies renouvelables, soit la transition énergétique se fait en accord avec les consommateurs et entre les mains de centaines de milliers de citoyennes et de citoyens. »

Les grandes entreprises exemptées de contribution

En Allemagne, les particuliers paient un prélèvement de plus de 6 cents par kilowattheure sur leur facture d’électricité pour financer les énergies renouvelables. Une somme qui a été multipliée par 10 dans les dix dernières années et qui a fait augmenter les factures de courant. Le projet de réforme de Sigmar Gabriel vise à modérer cette hausse du prix de l’électricité pour les particuliers. Mais d’autres solutions seraient possible pour y parvenir. Car des centaines [1] de grandes entreprises grosses consommatrices d’électricité sont, elles, exemptées de ce prélèvement. La réforme en cours ne remet pas en cause ce privilège accordé à l’industrie. Pire, elle va pénaliser les particuliers qui auto-consomment l’électricité renouvelable qu’ils produisent.

Les associations environnementales qui ont manifesté samedi demandent donc une réforme qui s’appuient sur les particuliers et les centaines de coopératives citoyennes qui se sont engagés dans la production d’électricité verte. Les manifestants demandent aussi une sortie du charbon. Une énergie particulièrement polluante, gérée par les grands groupes énergétiques comme le suédois Vattenfall. Et qui fournit toujours plus de 40 % de l’électricité consommée outre-Rhin. Le projet de loi de cette réforme est passé le 8 mai en premier examen devant les députés du Bundestag. Le gouvernement veut une entrée en vigueur dès le 1er août prochain.

Rachel Knaebel

CC : Andreas Conradt / PubliXviewinG / 12 000 personnes ont manifesté jeudi dans les rues de Berlin pour défendre la transition énergétique allemande.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos