Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 34582 € sur 100000 € !

34.58%

Mouvement social

Mobilisations du 9 mars : la carte des actions contre le démantèlement du droit du travail

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Après la pétition Loi Travail : non merci ! qui a recueilli près d’un million de signatures à ce jour, une carte interactive recense tous les appels à la manifestation en France, le 9 mars prochain. C’est à cette date que le projet de loi El Khomri devait initialement être présenté en Conseil des ministres. Le 29 février, le Premier ministre Manuel Valls a finalement annoncé le report de l’examen du texte d’une quinzaine de jours, le temps pour le gouvernement de « lever un certain nombres d’incompréhensions ».

Pour signaler un événement ou le modifier, vous pouvez contacter les initiateurs de cette carte interactive via leur page facebook.

Des mobilisations auront lieu dans plus de 130 villes. « Peu importe le calendrier du gouvernement, le 9 mars doit marquer le début d’une mobilisation qui conduira au retrait pur et simple de ce projet de loi qui menace notre avenir. Nous nous réjouissons du foisonnement d’initiatives, ça fait super plaisir ! Pour permettre à tout le monde de se retrouver dans la joie et la détermination, rendez-vous place de la République le 9 mars à partir de 14h. Apporte ton talent, ton témoignage et ta créativité ! Et d’ici là rendez-vous sur Facebook », lance ainsi la coordination citoyenne à l’origine du rassemblement parisien, Place de la République. Un peu plus tôt dans la journée, l’intersyndicale CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, UNEF, UNL et FIDL manifestera pour exiger le retrait de la loi en partant à 12h30 « du siège du MEDEF, "rédacteur" de la loi, jusqu’au Ministère du Travail qui devra l’appliquer ».

À l’origine de cet appel à la mobilisation nationale, un « événement » Facebook a été lancé le 23 février par « des salariés, des hommes et des femmes sans l’appui d’une organisation quelle qu’elle soit ». Écrit à l’attention des salariés, étudiants, lycéens, précaires, chômeurs ou retraités, qui survivent « avec des minimas sociaux en constante baisse », il appelle à mobiliser « contre le projet dit « loi travail » et plus largement contre la politique des Gattaz-Hollande-Valls-Macron-El Khomri et autres ».

Près de 50 000 personnes envisagent d’ores et déjà de répondre présentes à cet appel. Une nouvelle manifestation est envisagée dès le 10 mars « et les jours suivants jusqu’au retrait total de ce projet de loi ! ». Des préavis de grèves ont été déposés par plusieurs organisations syndicales dans de nombreuses entreprises et secteurs d’activités, parmi lesquels la SNCF, la RATP et l’Éducation nationale. Plusieurs organisations syndicales étudiantes et lycéennes, ainsi que des mouvements de jeunesse, ont annoncé qu’ils se joindront à la journée du 9 mars.

- L’occasion aussi de découvrir notre dossier « Transformer le travail ».

Les premiers témoignages sollicités par l’initiative #OnVautMieuxQueCa évoquant la réalité du travail et de la précarité, en particulier chez les jeunes, ont été diffusés (voir la vidéo ci-dessous) [1] :

Ancien inspecteur du travail et militant socialiste, Gérard Filoche revient dans un entretien avec Daniel Mermet sur la web radio Là-bas si j’y suis, sur « cette offensive dictée par le Medef ». Il rappelle que si la loi est adoptée, les libertés et droits fondamentaux de la personne seront soumis aux « nécessités du bon fonctionnement de l’entreprise ». Soit une contre-révolution juridique, théorique, pratique, qui remet en cause un siècle d’avancées sociales.

Photo de Une : CC Imbolcus

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos