Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 34462 € sur 100000 € !

34.46%

Enquêtes

En 2015, sur Basta !, on va s’occuper de la finance, du climat et des biens communs

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Quels seront les grands chantiers de Basta ! en 2015 ? Continuer à enrichir la carte des alternatives que nous vous avons offerte avant le Nouvel An et nous attaquer à quelques gros dossiers, avec un livre à la clé. Bonne année 2015 !

Nous avons assisté à un incroyable tour de passe-passe. Souvenez-vous : en 2008, avec la crise financière, l’attention se focalise sur les banques, les marchés financiers et leur folie spéculative. Et puis... plus rien, ou presque. La question de la régulation financière a quasiment disparu des radars médiatiques et politiques. Remplacée par la focalisation sur les dettes publiques ou par un débat sur le coût du travail ou des dépenses de santé, qui seraient devenus soudainement insupportables. Pourquoi, à peine sept ans après la crise financière, les grandes promesses d’encadrement de la finance sont-elles passées aux oubliettes ?

Un livre-enquête sur les banques françaises

Les banques constituent toujours une véritable et dangereuse bombe à retardement, et coûtent très cher à la société. Nous avons voulu évaluer le prix exorbitant, mais passé sous silence, de leurs activités. En février 2015, Basta !, avec l’association Attac, publiera un ouvrage sur les banques françaises, Le livre noir des banques, pour tenter de comprendre comment la finance, et notamment les principales banques françaises, organise une gigantesque captation de richesse, d’une ampleur inégalée.

Pourquoi les responsables politiques ont-ils accepté, sans exception, de maintenir un système qui privatise les profits et socialise les pertes ? Pourquoi les réformes annoncées ont-elles été réduites a minima ? Nous avons retracé l’histoire de conflits d’intérêts et de collusions incroyables. L’histoire de renoncements, d’aveuglements et de complicités, de responsables politiques et administratifs sous influence. En 2015, nous vous proposons d’entrer avec nous dans le monde des banques françaises. Là où la finance a un visage.

Paris accueille la Conférence internationale sur le climat

2015, c’est aussi l’année de la Conférence internationale sur le changement climatique à Paris (au Bourget). François Hollande veut en faire le « plus grand événement diplomatique » de sa présidence et laisser une « trace » dans l’histoire. Nous assurerons, comme ces dernières années, un suivi attentif des négociations et rapports de force en jeu. Nous veillerons aussi à décrypter le double-discours d’un gouvernement qui d’un côté prétend faire du climat un nouveau front de lutte, et de l’autre n’a pas renoncé à encourager l’extraction d’hydrocarbures, de ressources naturelles et de promouvoir des grands projets d’un autre âge.

Notre rédaction plongera également au cœur des mouvements sociaux et écologistes qui appellent à des réponses globales et planétaires. Nous irons aussi à la rencontre de ceux qui se mobilisent localement contre des projets inutiles et imposés, et en faveur de la transition écologique et sociale. Basta ! continuera de suivre ces dynamiques à l’œuvre sur tout le territoire national, esquisses d’un « autre monde » qui se construit par en bas, dans les coopératives, les ateliers de recyclage, les initiatives de productions locales, la multitude d’expérimentations agricoles. Un monde dont vous pouvez découvrir un aperçu sur notre carte des alternatives.

Quel avenir pour les services publics et les biens communs ?

En 2015, Basta ! et son Observatoire des multinationales continueront à enquêter sur la libéralisation et la privatisation des services publics, et leurs conséquences pour les travailleurs, les usagers et l’environnement. Nous nous pencherons aussi sur le devenir des entreprises publiques et le rôle de l’État actionnaire. La libéralisation du secteur de l’énergie n’a-t-elle pas privé les gouvernements des moyens de conduire une politique de transition énergétique, en les rendant dépendant de grandes entreprises privées ou fonctionnant selon un modèle privé ? La Poste et la SNCF vont-elles suivre le chemin de France Télécom / Orange en termes de restructuration et de dégradation des conditions de travail ? Le mouvement de « remunicipalisation de l’eau » ne montre-t-il pas qu’élus et citoyens peuvent reprendre le contrôle de leurs services publics locaux ? Ce levier démocratique est-il transposable à d’autres secteurs, à d’autres biens communs ?

En plus de ces grands enjeux, Basta ! continuera bien évidemment de vous informer sur l’actualité écologique, sociale et économique. En attendant, toute l’équipe de Basta ! et de l’Observatoire des multinationales vous souhaite une excellente année 2015 !

Pour faire un don et soutenir la réalisation de ces enquêtes, cliquez ici

L’équipe de Basta !

Photo : CC Kurtis Garbutt / Le mouvement Occupy, à Londres, en 2011

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos