Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 35242 € sur 100000 € !

35.24%

Bayonne

Accusée de crime contre le climat, la Société Générale se retrouve noyée sous le charbon

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le mouvement altermondialiste basque Bizi ! avait prévenu. Si la Société générale n’annonçait pas son retrait d’Alpha Coal, un méga-projet d’extraction de charbon en Australie, les militants déverseraient 1,8 tonne de charbon devant son siège régional à Bayonne. L’action dénommée « Retour à l’envoyeur ! » a finalement eu lieu le 2 juin, avec deux camions bennes (voir la vidéo). « Alpha Coal est un projet d’exploitation et d’exportation de charbon qui, s’il se concrétisait, rejetterait dans l’atmosphère au moins 1,8 milliard de tonnes de CO2 », explique Bizi !. « Ce projet ouvrirait la voie à l’exploitation de 8 autres gisements qui au total représenteraient quasiment les émissions annuelles de l’Allemagne entière. »

La Société Générale est chargée d’étudier la faisabilité économique du projet et de conseiller ses promoteurs dans la recherche d’investisseurs, pour boucler le montage financier, comme le confirme la lettre du directeur régional de la banque, datée du 2 mai. Lors de son assemblée générale annuelle le 20 mai, la direction de la Société générale a affirmé que la banque « ne soutiendra de projet de développement dans, ou à proximité immédiate de la Grande Barrière de Corail, que si la discussion en cours entre le gouvernement australien et l’UNESCO quant aux impacts de tels projets a été conclue de façon satisfaisante. » Une annonce jugée insuffisante par Bizi !, qui déclare vouloir amplifier ses actions aux côtés d’Attac-France et des Amis de la Terre. Des clients de la Société générale ont d’ores et déjà annoncé qu’ils fermaient leurs comptes dans cette banque « pour aller vers une banque moins destructrice sur les plans écologique et social », indique Bizi !.

Lire l’enquête de Basta ! et de l’Observatoire des multinationales sur le projet AlphaCoal.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos