BASTA !

https://www.bastamag.net/Conference-Handicap-MDPH-Appel-Manifestations-Droits-AAH-AESH

Discriminations

Journée d’action pour le respect des droits des personnes en situation de handicap

par Collectif -

Ce mardi 11 février, Macron ouvre à l’Élysée la Conférence nationale du handicap. Voyant les droits des personnes en situation de handicap attaqués depuis des mois, un collectif appelle à manifester le même jour partout dans le pays.

Emmanuel Macron présidera mardi 11 février à l’Élysée une conférence nationale du handicap. Un collectif de défense des droits des personnes en situation de handicap appellent à manifester ce jour-là sur tout le territoire français. Basta ! relaie ici leur appel.

« Ceci est un appel à manifester le 11 février 2020 devant toutes les maisons départementales des personnes en situation de handicap (MDPH) de France, pour la défense des droits, tous handicaps confondus et tous âges confondus. Il est temps de faire entendre nos voix sur les défaillances d’un système dont les rouages ont sauté au détriment des droits des usagers. Nous pensons que c’est en se mobilisant tous ensemble que nous pourrons y parvenir.

Nos vies sont particulièrement malmenées par des refus de droits non motivés, des législations de dépôt et des procédures bafouées par les MDPH elles-mêmes, des mutualisations en masse des accompagnants scolaires lors des renouvellements de dossiers, des dépassements de délai ayant pour conséquence des ruptures de droits dramatiques pour les familles, pour la continuité des prises en charge et/ou les soins de leurs proches, ou d’eux-mêmes.

Nous voulons montrer que nous ne sommes pas dupes : les recours administratifs deviennent de plus en plus complexes à enclencher de par la réforme de la justice, les familles sont acculées, les personnes concernées se sentent abandonnées des politiques qui ne travaillent en fait apparemment qu’à soigner le descriptif de leur futur plan d’action sans jamais chercher à faire respecter les législations déjà pourtant en vigueur.

Nous avons besoin de vous pour nous aider à donner de la visibilité sur un état des lieux trop souvent minimisé. Étant régulièrement les oubliés de ce pays et ce malgré les nombreux effets d’annonces du gouvernement, nous comptons sur vous médias, radios, presses pour faire entendre notre colère.

« C’est en étant toujours plus nombreux que nous pourrons obtenir le respect des lois »

Quelles sont nos revendications ? Le respect de l’orientation choisie par l’autorité parentale comme l’indique la loi ; l’application et le respect des procédures, et des droits des usagers (respect des délais de réponse afin d’éviter la rupture des droits, accusé de réception, évaluations par les équipes pluridisciplinaires d’évaluation, élaboration du plan personnalisé de compensation du handicap et du projet personnalisé de scolarité, invitation aux commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées lorsqu’elle est demandée...). Pas de changements de régimes ou de droits sans motiver les raisons et inviter la famille en commission. Nous demandons une meilleure prise en compte des besoins d’accompagnement scolaire, face au passage actuel d’accompagnatrices d’enfant en situation de handicap (AESH) individuelles à des AESH mutualisées. Nous nous opposons à la baisse du nombre d’heures d’accompagnement sans raison valable.

Nous demandons aussi une harmonisation des décisions d’attributions sur le plan national pour mettre fin à la disparité des droits, étant encore trop souvent la conséquence directe d’une interprétation différente de la loi suivant les départements ; la fin des vices de procédures qui simplifient le travail des MDPH au détriment des droits des personnes ; la fin des manipulations grossières pour faire traîner les dossiers.

Nous nous opposons à l’application des recommandations de la Cour des comptes qui suspecte des fraudes de la part des bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé. Nous demandons le remboursement en urgence des frais de scolarité des enfants sans solution.

C’est en étant toujours plus nombreux que nous pourrons obtenir le respect des lois, que ce soit au niveau des délais de traitement des dossiers, des attributions des assistantes de vie scolaire, des aides financières. »

> Retrouvez l’appel à rassemblements.

> Les rendez-vous :
Aube, de 14h à 17h - MDPH de Troyes
Aude, de 13h30 à 17h - MDPH de Carcassonne
Bouches-du-Rhône, de 10h30 à 15h - MDPH de Marseille
Charente, de 9h30 à 12h - MDPH d’Angoulême
Côtes d’Armor, de 10h30 à 16h - MDPH de Plérin
Drôme, de 9h à 17h - MDPH de Valence
Finistère, de 10h à 12h - MDPH de Quimper
Gard, de 14h30 à 16h30 - MDPH de Nîmes
Haute-Garonne, de 13h à 16h30 - MDPH de Toulouse
Hérault, de 10h à 17h - MDPH de Montpellier
Isère, de 14h à 16h - MDPH de Grenoble
Landes, de 9h à 17h - MDPH de Mont de Marsan
Loire, de 14h à 17h - MDPH de Saint Étienne
Loire-Atlantique, e 10h à 17h - MDPH de Orvault
Maine-et-Loire, de 14h à 17h - MDPH de Angers
Moselle, de 10h à 16h - MDPH de Metz
Nord, de 11h à 15h - MDPH de Villeneuve d’Ascq
Pas-de-Calais, de 9h30 à - MDPH de Arras
Puy-de-Dôme, de 14h à 18h - MDPH de Clermont Ferrand
Pyrénées-Atlantique, de 11h à 15h - MDPH de Pau
Haut-Rhin, de 9h à 15h - MDPH de Colmar
Rhône, de 13h30 à 16h - MDPH de Lyon
Sarthe, de 9h à 15h - MDPH du Mans
Haute-Savoie, de 10h à 15h - MDPH Annecy
Seine-Maritime, e 9H30 à 12h30 - CMS Fécamp
Seine-et-Marne, de 13h30 à 16h30 - MDPH de Savigny Le Temple
Yvelines, de 11h à 13h - MDA de Versailles
Deux-Sèvres, de 10h à 12h - MDPH de Niort
Tarn, de 10h à 15h - MDPH de Albi
Tarn-et-Garonne, de 8h à 13h - MDPH Montauban
Vienne, e 13h à 15h - MDPH de Poitiers
Essonne, de 11h à 13h - MDPH d’Evry
Haut-de-Seine, de 14h à 17h - MDPH de Nanterre
Val-de-Marne, de 14h à 16h - MDPH de Créteil
Guadeloupe, de 9h à 12h - MDPH Le Gosier
Martinique, de 10h à 14h - MDPH de Fort de France
Guyane, de 9h à 12h - MDPH de Cayenne
Réunion, de 13h à 15h - MDPH de Saint-Pierre, de 9h à 11h - MDPH de Saint-Denis

Lire nos articles :
Les personnes en situation de handicap suspectées à leur tour d’être des « fraudeurs »
Les personnes handicapées confrontées à des délais scandaleusement longs pour bénéficier d’une aide
Dans les maisons pour personnes handicapées : pénurie de moyens et personnels à bout
« Un très beau métier, un salaire de misère » : une accompagnatrice d’élèves en situation de handicap raconte
« Exclure les personnes handicapées, c’est construire une société de privilèges et d’inégalités »
Logements, lieux publics, transports : le gouvernement continue d’exclure les personnes handicapées

Photo : © Handi-social.