BASTA !

https://www.bastamag.net/Greve-urgences-hopital-soignants-coagulation-telethon-saint-malo

Mouvement social

« Bientôt, on aura plus confiance dans le Père Noël qu’en Agnès Buzyn ! » : les soignants poursuivent leur lutte

par Rédaction -

Alors même que la mobilisation contre la réforme des retraites continue, les hospitaliers intensifient leurs actions. Ce week-end ils investissent Saint-Malo en compagnie des pompiers.

« Venez de tous les étages, et continuons le blocage ! », invitent les soignants de l’hôpital de Saint-Malo. Mobilisés depuis des mois, les urgentistes sont désormais accompagnés de leurs collègues médecins, manipulateurs ou manipulatrices radio, secrétaires administratives, et d’autres agents encore. Ils appellent à une grande mobilisation, ce samedi, sur les remparts de la ville.

Au départ, il y a les « manip radio », ceux et celles qui assurent la prise en charge des patients nécessitant une radiographie, un scanner ou des rayons dans le cadre du traitement des cancers. « Pour calmer un peu les urgentistes, Agnès Buzyn leur a accordé une prime de 100 euros, mais elle nous a oubliés alors que nous travaillons aussi aux urgences », décrit Françoise, manip radio depuis trente ans à Saint-Malo. Cet « oubli », cumulé à la lassitude d’exercer un métier méconnu et trop souvent réduit à un rôle technique, a mis le feu aux poudres.

« En ce jour de Téléthon, nous voulons rendre hommage à tous les malades »

Partie de Nice, la mobilisation des « manip radio » a essaimé partout en France. Et à Saint-Malo, dans le sillage de celle des urgences, elle a agrégé autour d’elle un ensemble de métiers méconnus et maltraités de l’hôpital : infirmières de blocs, secrétaires ou agents administratifs. « S’il y a des problèmes aux urgences, c’est parce que tous les autres services sont complets, estime Françoise. Les problèmes des urgences ont été très médiatisés, mais c’est difficile partout. »

Tous les métiers hospitaliers ont prévu de se retrouver samedi 7 décembre à 16h30 sur la place Saint-Vincent de Saint-Malo, avec chacun une lettre... pour le père Noël. « Bientôt, on aura plus confiance en lui qu’en Agnès Buzyn ! »

Rendez-vous est donné ensuite sur les remparts de la ville, sur lesquels les travailleurs de l’hôpital, accompagnés des pompiers, ont l’intention de faire une chaîne humaine avec des lampes. « En ce jour de Téléthon, nous voulons rendre hommage à tous les malades et vous montrer qu’aujourd’hui il nous est difficile de vous soigner avec dignité et sécurité », précisent les soignants, qui appellent les patients et leurs familles à les rejoindre sur leur chaîne humaine illuminée.