BASTA !

https://www.bastamag.net/Migrants-refugies-vallee-de-la-Roya-solidarite-festival-des-Passeurs-d-humanite

Solidarité

Migrations : la vallée de la Roya accueille le festival des « Passeurs d’humanité »

par Les Ami.es de la Roya -

Dans la vallée de la Roya, entre l’Italie et la France, de nombreux habitants font preuve d’hospitalité à l’égard des migrants de passage. En retour, ils sont poursuivis en justice. Le Festival des passeurs d’humanité, qui se tient du 18 au 21 juillet dans cette vallée, appelle à la réflexion plutôt qu’à la peur, au goût des autres plutôt qu’à la division. Organisé par l’association les Ami.e.s de la Roya, ce festival sera jalonné par 4 jours de rencontres, de fêtes mais aussi de découvertes des paysages et de son histoire. A vos agendas !

La vallée de la Roya s’étire le long du fleuve depuis Vintimille en Italie, jusqu’au Col de Tende en France. Pour s’y rendre depuis Nice, il faut d’abord parcourir 40 km en France, puis 25 km en Italie, puis à nouveau 38 km en France, et après avoir traversé villages italiens et français, arriver au Col de Tende d’où on peut basculer à nouveau en Italie vers Limone. Cette vallée, pour l’essentiel partie intégrante du Comté de Nice, fut rattachée à la France en 1860, sauf les villages de Tende et de La Brigue qui eux ne le furent qu’en 1947, après la Seconde guerre mondiale, par voie référendaire. D’où une histoire mouvementée des habitants de cette vallée, qui sans changer de lieu et d’habitation virent bouger les frontières et changèrent de nationalité.

Cette vallée fut depuis des millénaires comme toutes les vallées un lieu de passage. Et dans ce cas particulier un passage entre l’Italie et la France emprunté pour la route du sel et par des milliers de travailleurs, et dernièrement par des personnes fuyant la guerre, la misère, le réchauffement climatique, et cherchant espoir pour reconstruire leur vie et de nouveaux projets.

L’humanité s’est-elle jamais construite autrement que par les partages, les rencontres et les migrations ?

Le département des Alpes-Maritimes refuse, contrairement à beaucoup d’autres, de prendre sa part de solidarité en ouvrant des centres d’accueil. Ce sont donc des habitants qui suppléent aux carences de l’État et expriment ainsi leur hospitalité vis-à-vis des migrants en leur donnant à manger, en les soignant et les hébergeant, en les aidant à déposer leur demande d’asile.

Mais ceux qui expriment leur droit citoyen de solidarité, sont traqués, contrôlés, menacés et poursuivis, pour certains d’entre eux, pour aide au passage de frontière à personnes en situation irrégulière. On sait ce qu’il en est pour Cédric Herrou et de nombreux militants de l’association Roya citoyenne. Le stupide règlement de Dublin, obligeant les migrants à déposer leur demande d’asile dans le premier pays de l’espace Schengen traversé, est non seulement coûteux, inefficace, mais injuste et source de tensions.

Pour celles et ceux qui connaissent et aiment cette vallée et ses splendeurs époustouflantes, c’est toujours un choc de la redécouvrir avec ses multiples frontières hier effacées, et aujourd’hui militarisées.

Le festival des « Passeurs d’humanité » vise à faire prévaloir la réflexion sur les enjeux migratoires dans un climat paisible et serein. L’humanité s’est-elle jamais construite autrement que par les passages et les partages, les rencontres et les migrations ? Et chaque fois que des sociétés ont prôné la fermeture sur des identités plus ou moins réelles ou supposées, cela ne s’est-il pas très mal terminé ?

Le festival est une manifestation de dialogue, permettant aux ambivalences de s’exprimer, refusant d’enfermer dans des cases définitives qui que ce soit. L’avenir de nos enfants ne sera jamais dans les méfiances, les haines et les guerres. La fraternité est notre seul avenir viable.

Le festival de cette année développe 3 thèmes :

- Le thème de l’hospitalité avec des échanges de pratiques, en France et dans le monde. Nous accueillerons l’anthropologue Michel Agier, des élus comme Damien Carême le maire de Grande-Synthe, des élus italiens, des militants de l’accueil de la Roya, du Briançonnais, du Pays Basque, de Calais.

- Le thème des frontières. Nous accueillerons la très documentée et belle exposition réalisée par le Musée national de l’histoire de l’immigration, et des historiens comme Yvan Gastaud, Daniela Trucco, et un débat philosophique sur l’avenir des frontières avec Catherine Wihtol de Wenden.

- Enfin, un troisième thème : nous voulons montrer que dans cette vallée aussi, le monde de demain s’invente dans de nouveaux modes de vie et de production. Philosophie, histoire, sociologie, écologie, mais aussi gastronomie et viticulture, sport, musique, littérature comme formes d’ouverture et de passages entre les cultures, avec de nombreux artistes.

Au programme :
4 JOURS DE RENCONTRES avec des philosophes, historiens, écrivains, artistes et de nombreux passeurs d’humanité.
4 JOURS DE DÉCOUVERTES des paysages de cette vallée montagneuse, de son fleuve et de son histoire singulière.
4 JOURS DE FÊTE : musiques et chansons, littérature et philosophie, randonnées et dégustations.

- Plus d’informations sur passeursdhumanite.com

- L’équipe d’organisation n’est formée que de bénévoles. Inscription sur le site.

Photo de Une : © Les Ami.es de la Roya