BASTA !

https://www.bastamag.net/La-carte-des-greves-pour-le-climat

Appel

« L’écologie doit être au cœur de toute décision » : la carte des grèves pour le climat le 24 mai

par Collectif -

Le 15 mars dernier, 200 000 jeunes en France sont descendus dans les rues pour dénoncer l’insuffisance de l’action politique face à la crise écologique. Le 24 mai, un nouvel appel à la grève mondiale pour le climat est lancé, avec l’espoir de rassembler bien au-delà de la jeunesse. « Collégiens, lycéens, étudiants, travailleurs, chômeurs, entrepreneurs, retraités, parents, doivent lutter ensemble pour préserver leur droit à un futur vivable » écrivent 77 organisations. Basta ! relaie leur appel ainsi que la carte des mobilisations prévues dans près de 90 villes en France.

Les rapports du GIEC (groupement intergouvernemental des experts du climat) et de l’IPBES [1] sont clairs. Nous sommes dans une crise écologique majeure : dérèglement climatique, destruction de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles... Tout indique que nos modèles sociaux-économiques sont à l’origine de la 6ème extinction de masse. Pour éviter des catastrophes écologiques et sociales, les émissions de gaz à effet de serre doivent diminuer drastiquement et rapidement.

Pourtant, face à cette urgence, nous constatons l’insuffisance des actions entreprises par nos dirigeants politiques et économiques. Depuis maintenant plusieurs mois, la jeunesse, consciente des dangers qu’elle encourt pour son avenir, se mobilise massivement partout dans le monde : ​Youth For Climate, et ​Fridays For Future à l’international, sont devenus le symbole du passage à l’action d’une génération déjà pleinement consciente des changements à effectuer dans notre modèle sociétal.

Le 15 mars dernier, 200 000 jeunes en France et 1,8 million dans le monde étaient dans la rue pour porter nos revendications. Le lendemain, 350 000 personnes se sont à nouveau mobilisées pour la Marche du Siècle en plus des 2 millions de soutiens exprimés par les citoyens. Ce n’était qu’un début. Le vendredi 24 mai prochain, de nombreux collectifs, associations, ONG, partis et syndicats se joindront à eux pour une deuxième journée de grève internationale.

Cet appel à la grève est intergénérationnel et dépasse toute frontière : collégien.ne.s, lycéen.ne.s, étudiant.e.s, travailleur.euse.s, chômeur.euse.s, entrepreneur.euses.s, retraité.e.s et parents doivent lutter ensemble pour préserver leur droit à un futur vivable. Nous demandons que nos dirigeants prennent des mesures concrètes et à la hauteur des enjeux. Ces mesures doivent être compatibles avec une limitation du réchauffement climatique en-dessous de la barre des +1,5°C.

« L’écologie doit être au cœur de toute décision »

A deux jours des élections européennes, nous voulons aussi adresser un message : nous ne pouvons plus nous permettre de délaisser l’écologie, elle doit être au cœur de toute décision. À cette occasion, les jeunes de Francfort, Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg s’uniront pour faire entendre leur voix devant les grandes institutions européennes. Le monde entier va se mobiliser pour montrer sa détermination à construire un avenir possible.

Nous n’avons plus assez de temps pour nous satisfaire des petits pas, des promesses non actées et des combats séparés. Il est maintenant nécessaire de faire front commun pour obtenir des mesures à la hauteur des enjeux actuels et futurs.

Respect existence or expect resistance. (Respectez l’existence ou attendez-vous à de la résistance)

- Retrouvez les 77 organisations signataires de cet appel à la grève mondiale pour le climat le 24 mai en cliquant ici.

Photo de une : source