BASTA !

https://www.bastamag.net/Promotion-Mediator-a-l-Agence-du

Santé publique ?

Promotion Mediator à l’Agence du médicament

par Nolwenn Weiler -

500 : c’est le nombre de victimes présumé du Mediator, cet antidiabétique souvent prescrit comme coupe-faim, et commercialisé jusqu’en 2009 par les laboratoires Servier. Les premières alertes sur la dangerosité du médicament avaient été lancées dix ans plus tôt, en 1999 !

La lenteur de réaction des autorités régulatrices a mis en évidence un manque d’indépendance vis-à-vis des industriels du médicament, notamment au sein de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Tout le monde avait donc promis qu’il y aurait un avant et un après Mediator. Mais l’Afssaps a, la semaine dernière, tenté de passer outre en proposant la candidature de Catherine Rey-Quinio, ancienne des laboratoire Servier, à un important poste de direction.

« Ce n’est pas en soi une faute ou une infamie d’avoir travaillé pour Servier », a réagi la pneumologue Irène Frachon, qui a fait éclater l’affaire du Mediator. Mais elle trouve quand même un peu gros que l’Agence « n’ait pas fait le rapprochement avec l’Isoméride », cet autre coupe-faim des laboratoires Servier, basé sur la même molécule que le Mediator, retiré du marché en 1997, et sur lequel avait travaillé Mme Rey-Quinio !

Sous les pressions médiatique et politique, sa candidature a finalement été retirée. Selon Dominique-Michel Courtois, président de l’association de défense des victimes de l’Isoméride et du Mediator, « cela va décrédibiliser encore un peu plus le système de contrôle qui dysfonctionne depuis des années, et qui a tant failli dans l’affaire du Mediator ».