BASTA !

https://www.bastamag.net/Une-altermondialiste-a-la-tete-du

Alternative

Une altermondialiste à la tête du FMI ?

par Agnès Rousseaux -

Qui succédera à Dominique Strauss-Kahn à la tête du FMI ? Christine Lagarde ou… Aurélie Trouvé, coprésidente d’Attac ? L’association a envoyé le 1er juin au FMI la candidature officielle de sa dirigeante. Maître de conférences en sciences économiques et coprésidente d’Attac depuis quatre ans, Aurélie Trouvé est spécialiste des marchés agricoles. « Actuellement l’un des domaines de prédilection de la spéculation financière internationale », souligne Attac. Cette candidature devrait susciter « l’intérêt de tous ceux, gouvernants ou citoyens, qui désirent remettre l’industrie financière à sa place, celle de soutien aux initiatives de l’économie réelle ».

Avec Dominique Strauss-Kahn, le FMI a défendu de manière inconditionnelle les intérêts des créanciers et imposé aux pays endettés des plans d’austérité brutaux. Pour Attac, « tout indique que Christine Lagarde fera encore pire ». D’où l’intérêt d’une candidature alternative. L’occasion aussi de rappeler certaines propositions de l’association : « mise en place d’une taxe sur les transactions financières et d’une stricte régulation des transactions sur les produits dérivés », « développement d’une monnaie internationale basée sur un panier des principales devises, comme alternative au dollar », « démocratisation du FMI, par l’élargissement de son Conseil d’administration à tous les pays de la planète et intégration du FMI dans le système onusien ». Des revendications que ne portera sans doute pas Christine Lagarde.

Toute candidature à la direction du FMI doit être présentée par un des gouverneurs et administrateurs de l’organisation. Attac compte donc sur le « fair play » de Christine Lagarde, actuel gouverneur du FMI pour la France, pour soutenir la candidature d’Aurélie Trouvé

Lire la lettre ouverte à Mme Lagarde

Pour soutenir la candidature d’Aurélie Trouvé : http://www.france.attac.org/soutenez-la-premiere-candidature-altermondialiste-la-tete-fmi