Gaz à effet de serre, élevages industriels, incidents : toutes les controverses sur la méthanisation - commentaires Gaz à effet de serre, élevages industriels, incidents : toutes les controverses sur la méthanisation 2020-05-17T10:02:52Z https://www.bastamag.net/gaz-effet-serre-bilan-carbone-elevages-industriels-incidents-explosion-pollution-eau-controverses-methanisation-biogaz#comment10229 2020-05-17T10:02:52Z <p>impossible de trouver qui est derriere le CSNMR,bizarre.<br class="autobr" /> Alors energie renouvelable oui mais …. pas d'éoliennes,pas de méthanisation pas hydroliennes bref rien de rien.En fait un refus de toute science et de toute technologie.<br class="autobr" /> plus refus de vaccination chez certains "verts" et décroissant et refus des ondes sauf celles qu'ils utilisent déjà.<br class="autobr" /> immobilisme,et réaction .</p> Gaz à effet de serre, élevages industriels, incidents : toutes les controverses sur la méthanisation 2020-03-04T20:25:28Z https://www.bastamag.net/gaz-effet-serre-bilan-carbone-elevages-industriels-incidents-explosion-pollution-eau-controverses-methanisation-biogaz#comment9712 2020-03-04T20:25:28Z <p>Bonjour, qui est le CNSMR ? Mis à part un groupe twitter et un groupe facebook je ne trouve rien. S'agit-il de gens sérieux ? D'où viennent leurs arguments ?</p> Gaz à effet de serre, élevages industriels, incidents : toutes les controverses sur la méthanisation 2020-02-27T20:07:15Z https://www.bastamag.net/gaz-effet-serre-bilan-carbone-elevages-industriels-incidents-explosion-pollution-eau-controverses-methanisation-biogaz#comment9696 2020-02-27T20:07:15Z <p>Chacun peut se faire son petit méthaniseur perso ménager, et des o.n.g. en ont déjà répandu dans des villages en Afrique. Il suffit d'un vieux bidon en plastique pour la digestion, d'un autre bidon pour le stockagedu gaz à pression pas trop forte, de raccords entre les deux bien étanches et d'un robinet de sortie pour chauffer l'eau, la cuisine. Un paysan de Javené, près de Fougères (35) en avait installé un alimenté par le fumier de sa ferme déjà dans les années 70. Le développement à très grande échelle est je pense aussi un prétexte pour étendre massivement les surfaces en maïs qui est une culture très lucrative pour l'industrie de la semence, de la chimie (engrais, pesticides), et du matériel qui va avec,. Elle l'est beaucoup moins pour l'exploitant lui-même, mais il ne fait pas ses comptes, c'est le centre de gestion (imposé) qui s'en charge. La culture du maïs est aussi particulièrement dégradante pour les sols, les appauvrit , les intoxique par les traitements systématiques, et les expose à une érosion accentuée d'année en année. Il suffit de regarder en ce moment la couleur marron de l'eau des rivières pour le constater.</p>