Derrière le « miracle économique portugais », l’accroissement des inégalités sociales - commentaires Derrière le « miracle économique portugais », l'accroissement des inégalités sociales 2019-10-12T09:37:18Z https://www.bastamag.net/miracle-portugais-bloc-de-gauche-radicale-parti-socialiste-Antonio-Costa-chomage-salaire-minimum-austerite#comment9081 2019-10-12T09:37:18Z <p>""" pour finir par ne plus concevoir que le renversement illusoire de la pyramide sociale pour mettre fin à des inégalités sociales fondamentalement attachées à la condition humaine."" <br class="autobr" /> Ce qui est absolument faux .<br class="autobr" /> La condition humaine ne dicte pas l'inégalité ni d'ailleurs l'égalité. Aucun attachement "naturel" non plus des inégalités à notre condition humaine. <br class="autobr" /> Rien de tout cela n 'est "naturel "<br class="autobr" /> C'est l'ordre de la structure économique qui indépendement de la démographie "imprime" non l'inégalité mais le mécanisme qui va créer les différences entre possédants ou pas, de là l'écrasement des uns et l'enrichissement des autres. <br class="autobr" /> aucun lien avec la démographie,en Gréce il y a 25 siecles, en egypte il y a 40 siecles ,à Londres il y a 2 siecles,population faible ou pas,les mécanismes d'exploitations différents on engendrés les m^mes oppositions, et oppressions des riches contre les pauvres.</p> Derrière le « miracle économique portugais », l'accroissement des inégalités sociales 2019-10-10T23:00:18Z https://www.bastamag.net/miracle-portugais-bloc-de-gauche-radicale-parti-socialiste-Antonio-Costa-chomage-salaire-minimum-austerite#comment9072 2019-10-10T23:00:18Z <p>Rien de plus normal ! Dans une économie qui prospère, les inégalités sociales ne peuvent que croître.</p> <p>Les inégalités sociales n'ont pas d'autre histoire que celle de la relation économie-démographie. Et si nous ignorons cela, nous ne pourrons jamais : <br />— ni les maîtriser <br />— ni éradiquer la pauvreté profonde <br />— ni nous réconcilier avec notre environnement.</p> <p>Richesse et pauvreté en tout, existent l'une par l'autre et sont relatives, comme elles l'ont toujours été. Par ailleurs, où que ce soit et sous tous les régimes politiques, un pauvre ne peut enfanter que des pauvres, comme un riche ne peut donner naissance qu'à des riches ; quels que soient les aléas heureux ou malheureux de l'existence de chacun par la suite.</p> <p>Les hasards de sa naissance insèrent chacun dans la pyramide sociale selon ses antécédents génétiques, sociaux et culturels, situation que la lutte des classes n'a jamais ni nulle part changé d'un iota, avec ou sans suppression de l'héritage. Une telle mesure ne conduirait d'ailleurs qu'à accroître la richesse collective autrement que par les voies habituelles que sont la confiscation pure et simple ou l'impôt, sans modifier le caractère incontournablement pyramidal de la richesse comme de la société, lequel refuse toute forme d'égalité.</p> <p>N'est-il pas par contre remarquable que nul expert en sciences humaines ait jamais dénoncé le fait que si l'enrichissement individuel comme collectif n'ont aucune limites autres que celles de l'ambition de ceux qui le convoitent et les ressources dont ils sont tirés, LA PAUVRETÉ A LA SIENNE, QUI EST LE NIVEAU ZÉRO DE LA RICHESSE ?</p> <p>C'est cette irrémédiable condition qu'il faut vaincre ; non par des combats primitifs qui en l'ignorant ne font que l'aggraver depuis toujours, mais en “isolant” la pauvreté profonde de ce niveau zéro de la richesse. L'instauration d'un revenu universel minimum et inconditionnel, annulant l'effet d'inégalités sociales qui ne peuvent et n'ont fait qu'augmenter depuis la nuit des temps en suivant systématiquement l'évolution constante du binôme démographie-économie (avec toutes conséquences sur la croissance et partant sur l'environnement) pourrait par contre être LA solution ; la lutte des classes ne faisant que ramener l'être humain au statut de l'insecte qui se heurte obstinément à la vitre dont il est prisonnier sans la voir, pour finir par ne plus concevoir que le renversement illusoire de la pyramide sociale pour mettre fin à des inégalités sociales fondamentalement attachées à la condition humaine.</p> Derrière le « miracle économique portugais », l'accroissement des inégalités sociales 2019-10-10T07:26:38Z https://www.bastamag.net/miracle-portugais-bloc-de-gauche-radicale-parti-socialiste-Antonio-Costa-chomage-salaire-minimum-austerite#comment9067 2019-10-10T07:26:38Z <p>50% d'abstention : les électeurs portugais ne se sont pas déplacés en masse pour aller voter comme le font beaucoup d'autres électeurs européens. C'est le résultat de la politique libérale du Parti socialiste qui trahit ses électeurs comme d'autres partis social-démocrates européens l'ont fait. <br class="autobr" /> Je ne connais pas suffisamment le Bloc de gauche pour en parler pertinemment mais je constate que la teneur générale de cet article fait un peu ancien monde car il nous parle de croissance économique, de dette importante, de taux de chômage relativement bas ( il vaudrait mieux parler de taux d'emploi, ce serait plus proche de la réalité sociale du pays), bref c'est encore se situer dans la politique économique imposée par les libéraux.<br class="autobr" /> Il omet surtout de nous parler de manifestations pour le climat qui deviennent maintenant enfin incontournables. Comment peut-on aujourd'hui parler de politique sans questionner la politique environnementale du gouvernement et des mutlinationales ? C'est une question centrale le social ne passe pas avant l'écologie mais se résoudra que par la liaison des deux. Il faut que chacun le comprenne,y compris et surtout, chez ceux qui se prétendent de gauche.</p>