Une marche mondiale contre Bayer, Monsanto & co pour « exiger un changement radical du système agricole » - commentaires Une marche mondiale contre Bayer, Monsanto & co pour « exiger un changement radical du système agricole » 2019-05-16T04:30:34Z https://www.bastamag.net/marche-mondiale-monsanto-bayer-glyphosate-pesticides-modele-agricole#comment8656 2019-05-16T04:30:34Z <p>monsanto/baer et consort sont des industries moribondes dans un délai de 10 ans en agriculture. En effet la montée du Bio sera de plus en plus importante et les attaques contre les chimistes seront de plus en plus virulentes et il y a maintenant jurisprudence. les nouvelles molécules mise sur le marché trouveront de moins en moins d'acheteur. Les procès de plus en plus nombreux<br class="autobr" /> si ces chimistes développent de nouvelles molécules ou moyens plus respectueux de l'environnement on aura du mal à les croire et on leur demandera pourquoi il ne les ont pas mis sur le marché avant .</p> Une marche mondiale contre Bayer, Monsanto & co pour « exiger un changement radical du système agricole » 2019-05-15T15:14:24Z https://www.bastamag.net/marche-mondiale-monsanto-bayer-glyphosate-pesticides-modele-agricole#comment8654 2019-05-15T15:14:24Z <p>Précisions : <i>La Franco-Vietnamienne Tran To Nga a attaqué quant à elle 18 firmes américaines en 2014 pour avoir fabriqué les herbicides (dont 84 millions de litres d'agent orange) déversés pendant la guerre du Vietnam et qui ont provoqué un véritable écocide et une catastrophe humaine qui touche plus de 4 millions de victimes sur trois générations.</i></p> <p>Plus exactement 26 sociétés multinationales (et non 18). Depuis 2014, suite à de nombreux rebonds, la plaignante, Nga, c'est désistée à l'encontre de 2 d'entre elles. Donc, à ce jour, elles sont 24 assignées.</p> <p><i>herbicides (dont 84 millions de litres d'agent orange) déversés pendant la guerre du Vietnam</i></p> <p>Selon mes calculs, à partir des chiffres tirés des archives de l'US Army (les mêmes que ceux utilisés par Jeanne Mager Stelleman qui a établi le dernier rapport éponyme financé par l'Académie nationale des sciences de Washington, et qui a lu mon ouvrage avant publication et n'a émis aucune objection à ce sujet), le volume des épandages pourrait atteindre 346,5 millions de litres. Soit plus de 4 fois le chiffre communément accepté. De nombreuses preuves apparaissent démontrant l'absence quasi-omniprésente de stocks non déclarés et de vols non enregistrés, etc.</p>