Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? - commentaires Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-12-01T20:10:38Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7403 2017-12-01T20:10:38Z <p>Chaque fois qu'un être humain naît, c'est moins de biodiversité, moins d'espace, etc....<br class="autobr" /> Que l'on soit un pays riche ou pauvre, la question de la surpopulation doit être posée. Si on osait proposer quelques règles pour y arriver et en particulier dans les pays riches : une femme ne devrait mettre au monde que deux enfants, et discuter autour de cette proposition. Quand je vois encore des familles où il y a 6 enfants et plus, je me dis que c'est totalement irresponsable, c'est un crime car la planète terre ne pourra pas leur offrir une vie normale.<br class="autobr" /> A quoi ça sert de faire des enfants si c'est pour les envoyer au casse pipe.<br class="autobr" /> Su cette question, il faut être volontariste, courageux, car ce discours est bien sur politiquement incorrecte !<br class="autobr" /> Un autre problème se pose, celui de la démocratie, celle-ci est-elle possible dans des méga villes de plusieurs millions d'habitants ? Non, ce n'est pas pour rien que la plupart des expériences intéressantes sont dans des petites villes</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-12-01T12:25:03Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7402 2017-12-01T12:25:03Z <p>Que lis-je ? " MELENCHON " veut détruire les écosystèmes océaniques " ? Et moi qui ai fait campagne avec les INSOUMIS aux dernières élections, Jean-Luc ne m' en a jamais parlé ?<br class="autobr" /> Il doit y avoir erreur sur la marchandise car, après les VERTS, les INSOUMIS sont les plus concernés par l' écologie et l' avenir de la planète !</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-28T14:42:37Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7383 2017-11-28T14:42:37Z <p>Des les années 70 René Dumont avait répondu à cette question</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-28T03:34:22Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7377 2017-11-28T03:34:22Z <p>Pour toutes les raisons citées, les hommes seront incapables de gérer le processus qui conduit à.la pollution qui va donc aller inexorablement en croissant.<br class="autobr" /> La nature qui est d'une logique physique et chimique implacable va faire son oeuvre de régulation. Exemples : <br /><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> on finira par mourir étouffé ou malade dans les grandes métropoles , en commençant par les plus faibles <br /><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> la pollution chimique réduira notre durée de vie <br /><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> notre fertilité baissera <br /><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> les catastrophes et changements naturels : Sècheresse, inondations, températures feront le reste avec les guerres.<br class="autobr" /> Lorsque la nature nous aura calmés, les survivants gèreront les ruines.<br class="autobr" /> Preuves : La réduction des vertébrés et autres vivants. Et nous en sommes.<br class="autobr" /> La conclusion ou conséquence est plus délicate à tirer...<br class="autobr" /> Devant l' inéluctable pourquoi se faire mal ?<br class="autobr" /> Allons-y et basta.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-22T18:52:16Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7343 2017-11-22T18:52:16Z <p>Il me semble que le raisonnement de ces deux commentaires (en haut) s'arrête un peu tôt : non, l'accueil de réfugiés politiques ou économiques ne réglera rien au problème de population (de là à dire qu'il l'encourage... est-ce en tout cas un argument suffisant pour fermer la porte et laisser ces gens crever ?) et il est même possible que, pendant un temps, cet accueil profite à certains pouvoirs en place (main d'œuvre pas chère pour les pays riches).</p> <p>Mais laisser les migrants dehors en justifiant que nos pauvres à nous ont déjà suffisamment de problèmes, n'est-ce pas quelque part se résigner à la structure qui engendre ces problèmes ? Et puis il faudrait revenir sur le mot de pauvreté, tenter de l'opposer à celui de misère. On peut vivre de peu, être "pauvre", et s'en porter bien - c'est sûrement difficile aujourd'hui, ne serait-ce qu'à envisager, d'autant plus si on ne connaît que la misère moderne ou bien le confort outrancier, mais on peut aussi se battre pour qu'il soit de plus en plus facile et accessible au plus grand monde de vivre de peu.</p> <p>L'ampleur des flux migratoires actuels est liée à la croissance et les pays riches ont une immense part de responsabilité dans cette affaire. Tout comme ces pays utilisent leurs défavorisés et autre précaires comme du bêtes de sommes. Y'a-t-il une contradiction à accepter les migrants tout en combattant les raisons de leur migration et celles des inégalités au sein du pays d'accueil ? Enfin, accueil ne signifie pas nécessairement accueil définitif - qui pourrait souhaiter aux réfugiés de ne jamais rentrer chez eux ? - il peut aussi bien s'agir d'une décision provisoire, d'un moindre mal, et ce au nom de la seule chose que les pays "riches" et leurs citoyens puissent prétendre à faire, dans l'immédiat : un simple geste d'entraide, modeste et désintéressé.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-22T16:57:21Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7340 2017-11-22T16:57:21Z <p>Hé allé pas de soucis, en marche vers 20 milliards d'humain !!!<br class="autobr" /> Plus sérieusement :<br class="autobr" /> Dans les années 70 les Dumont ,Illich,Gortz et les autres ...avaient pointé entre autres la problématique démographique mais comme pour le reste ,les divers dirigeants n'en ont pas tenu compte et les humains continuent à se reproduire comme des lapins .Mais le désastre arrivant,la problématique démographique va se réguler</p> <p>En Marche vers Soleil vert</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-19T11:40:24Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7325 2017-11-19T11:40:24Z <p>Malthus, au secours ! <br class="autobr" /> La plupart des "experts en démographie" font les autruches, comme s' il n' était pas évident que dans un espace fini (la Terre), avec des ressources finies, on pourrait accueillir un nombre infini d' humains, toujours aux dépens de toutes les autres espèces vivantes (surtout les plus évoluées, nos cousins/cousines), inexorablement condamnées à l' extinction !<br class="autobr" /> Nier ces évidences est criminel, car trop d' humains, dirigés par des fous "démocratiquement élus" finiront par s' autodétruire "grâce aux progrès" des moyens de destruction !<br class="autobr" /> Alors, qui est concerné ? Les riches des pays pauvres ? Les pauvres des pays riches ? Il est plus qu' urgent de contrôler les naissances au niveau planétaire, ce qui par définition est impossible ! CQFD<br class="autobr" /> Il est donc à redouter que l' avenir de l' humanité n' ait pas de futur : échéance, quelques siècles, pas davantage.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-19T09:50:55Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7320 2017-11-19T09:50:55Z <p>Notre système économique repose sur le principe oligarchique depuis des siècles dorénavant, ils sont bien installés et leur seul et unique but et d'atteindre la suprématie comme le dit Nietzsche c'est inévitable.</p> <p> Nous pourrions vivre sans problème à 20 milliards de gens sur la planète mais avec des dirigeants politiques et économiques compétents, non corrompus et solidaires, ce qui a permis à l'humanité d'évoluer. L'idéal étant bien entendu l'autogestion, mais comme ce serait une gouvernance idéale elle ne peut qu'être l'ennemie des propriétaires des outils de production.</p> <p> Or comme vous nous le démontrez ils préfèrent amalgamer les problèmes afin d'en ressortir leurs solutions à eux qui bien entendu les favorisent dans de nombreux autres domaines. Et ça ça dure depuis des siècles, on ne peut donc pas en vouloir plus que ça aux gens de ne pas se révolter, le lavage de cerveau durant depuis maintenant très longtemps.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T14:20:10Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7319 2017-11-18T14:20:10Z <p>L'augmentation de la population est une des menaces pour l'équilibre planétaire, parmi d'autres. Ne pas la traiter serait prendre le risque de réduire à néant toute autre mesure qui serait prise, comme celle de la limitation de la richesse individuelle, une autre des sources premières de nos problèmes, comme le montre parfaitement cette étude de Piketty et Chancel.</p> <p>Contrairement à ce que laisse entendre l'article, la question démographique se pose dès aujourd'hui (pas seulement « à long terme ») du fait des phénomènes d'inertie liés à la démographie et de la capacité de charge largement dépassée par l'espèce humaine, quelque soit le niveau de consommation de l'individu. Nous sommes tellement nombreux, que partout dans le monde, en Europe comme ailleurs, nous constituons dès aujourd'hui une menace pour la biodiversité (et donc pour notre propre espèce), y compris dans les régions du monde où l'empreinte écologique de l'individu moyen est faible. Ne pas tenir compte des besoins des autres espèces est d'ailleurs un des défauts de la notion d'empreinte écologique.</p> <p>Dans ces conditions, laisser entendre comme le disent certains qu'il serait possible de nourrir une population de 10 milliards d'habitants est criminel sinon suicidaire, tout autant que de déclarer, comme d'autres, que notre mode de vie n'est pas négociable.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T13:46:13Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7318 2017-11-18T13:46:13Z <p>Le probleme est que le mythe de l'occident privilegie ne tient que pour les classes moyennes sup et les classes dirigeantes qui definissent l'orthodoxie et sont ironiquement les acteurs principaux de ce desastre car elle defendent politiquement un mode de production qui permet leur existence.</p> <p> Pour les autres c'est plutot le calvaire au quotidien, aussi bien pour ceux qui sont francais depuis des generation que ceux qui sont relegués dans les cites.<br class="autobr" /> Nous ne jouissons pas d'une existence aisée et facile. C'est un mythe mediatique entretenu pour attirer, mais une foi sur place c'est une autre histoire.</p> <p>L'europe est un territoire tres densement peuple. Beaucoup trop densement peuple. Ce peuplement n'est possible que parce qu'il y 'a un enorme flux energetique et materiel depuis des territoires considere comme de veritable reserve a piller. Si on continue a densifier l'europe il faudra construire plus de HLM, plus de routes pour transporter les denrees et vehiculer les travailleurs, plus d'electricite, recultiver les friches etc.</p> <p>Donc s'opposer a l'ineluctabilte de migration n'est pas raciste, c'est juste ne pas vouloir prendre le partie de ceux qui ne veulent rien resoudre parce que ca les arrange economiquement.</p> <p>Pour les acteurs economique poser les migrations de masse comme un mal necessaire permet de detourner l'attention de leur responsablite sur les consequences ecologique et humaines du systeme economique mondialise en faisant porter la faute morale sur les populations les moins aisee qui ne serait pas assez acceuillantes.<br class="autobr" /> Eux ne cederont pas leur appatrement, merci.<br class="autobr" /> C'est un fait que les migrations ne changeront rien au probleme de fond, et que meme si l'on raisonne froidement, un africain qui s'installe en France a en principe une empreinte beaucoup plus grande qu' un africain qui reste en Afrique, ne serait ce que parce qu'ici il faut se chauffer.<br class="autobr" /> Et il ne serait pas tres ethique de le forcer a s'installer en Aveyron et de l'obliiger a couper son bois et le fendre a la main alors que les autres utilisent du fioul.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T10:31:20Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7317 2017-11-18T10:31:20Z <p>Bien sûr que la question démographique est la principale.</p> <p>Quoi que nous fassions par ailleurs, nous échouerons à sauver la biosphère si nous sommes toujours plus nombreux puisque nous occupons tous les espaces au détriment du reste du vivant.</p> <p>L'humanité est presque 40 fois plus nombreuse (oui !) qu'aux débuts de notre ère, débuts récents à l'échelle de l'histoire de notre espèce. <br class="autobr" /> Depuis que nous avons posé le pied sur la Lune, le nombre d'animaux vertébrés a été plus que divisé par deux et le nombre d'hommes plus que multiplié par deux ! <br class="autobr" /> En France et en Europe, les insectes disparaissent quasiment du paysage, les oiseaux (logique ils se nourrissent d'insectes et de vers qui disparaissent eux aussi) connaissent des chutes dramatiques de leurs effectifs.</p> <p>Il est médiatique d'attaquer les plus riches, mais comme le fait remarquer un commentateur précédent, tout le monde voudrait être plus riche et nous n'avons pas le droit moral de dire aux plus pauvres de le rester. <br class="autobr" /> Donc si nous voulons donner plus à chacun et préserver en même temps la vie sauvage, il est urgent de réduire notre fécondité et de revenir à des effectifs beaucoup plus raisonnables. <br class="autobr" /> Un simple regard à la courbe de croissance de la démographie mondiale permet de comprendre le caractère exceptionnel de ce que nous vivons actuellement.</p> <p>Le sujet est encore tabou même dans les milieux écologistes, mais il a notamment été évoqué dans un livre prémonitoire préfacé par Yves Cochet : "Moins nombreux plus heureux."</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T09:51:13Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7316 2017-11-18T09:51:13Z <p>Voila un autre point de vue, celui du neo malthusianisme. Pour en avoir un apercu plus detaille, lire par exemple<br class="autobr" /> <a href="http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Malthus_et_les_libertaires.pdf" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.piecesetmaindoeuvre.com/IMG/pdf/Malthus_et_les_libertaires.pdf</a><br class="autobr" /> Ou surtout l'excellent livre, en Anglais, de Craig Dilworth, Too smart for our own good.</p> <p>Je resumerais les implications de cette these de la facon suivante : la demographie est bien la mere des problemes.<br class="autobr" /> C'est meme la donnee biologique qui explique fondamentalement l'evolution de nos societe et donc a la foi la surconssommation generale (meme les senegalais detruisent leur plages pour construire leurs maisons) et les tres fortes inegalites qui caracterisent nos societe et leur conssommation.</p> <p>Une evidence : les inegalites sont tres faibles au sein des groupes de chasseurs cueilleurs. Ils ne peuvent rien accumuler, n'ont rien a vendre et il est facile pour un sous groupe mecontent de son traitement de faire secession.</p> <p>Dans nos societes densement peuplées, notre survie a tous depend de processus d'accumulations (accumulation de cerale, de fourrage, d'energie, de materiaux), nous ne vivons plus des fruits de la nature mais de son exploitation, et meme de sa destruction.</p> <p>De ce fait se cree des inegalites que meme les regimes "communistes" ont ete incapable d'elliminer. C'est par construction que la dependance forte des masses, pas toujours directement necessaire a la production, sont facilement soumise a quelques acteurs cles qui maitrisent le processus d'extraction, de stockage et de gestion, toujours centralisé. On pourrait dire que c'est parce qu'il y' a une masse de necessiteux que se cree les conditions de la richesse et de l'exploitation. En reduisant la pression demographique et en baissant le degres d'exploitation des ressources naturelle pour tendre vers un systeme plus durable, on creera les conditions des reductions de cet inegalite. Sinon rien ne se passera, ni au niveau social ni au niveau ecologique. C'est pour cela que c'est le probleme centrale de la question du climat.</p> <p>C'est toute la problematique du lumpen proletariat. Lorsque l'europe polluait moins, mais devenait surpeuple, elle a envoye son surplus demographique coloniser brutalement l'afrique et les ameriques. Des masses de va nu pied sont alle s'installer, exproprier les primo habitants et on cree les economies qui aujourd'hui pollue massivement.<br class="autobr" /> En europe, le lumpen proletariat a permis aux industrie de se developper, pour repondre a ses propres besoins (alimentaires, vestimentaires).</p> <p>Demain, la pression demographique servira de carburant a une nouvelle phase industrielle encore plus destructrice. Il faudra densifier l'habitat, detruire les milieux naturels, detruire les ecosystemes oceaniques comme le veut melanchon. Les villes africaines qui grossissent necessiteront une rationalisation et une exploitation ultra intensive des terres agricoles, la disparition des ecosystemes sauvages, incompatibles avec l'agriculture.</p> <p>Tout cela est non durable. On assiste a une derniere phase, ensuite ce sera evidemment une implosion brutal.</p> <p>Pour nous europeens, l'implosion a deja commence. Nous faisons peu d'enfant car nous n'en avons plus les moyens dans un systeme qui ne se maintient qu'en se complexifiant (etude de plus en plus longue necessaire pour avoir un emploi, pression sur le logement, transports de plus en plus chronophages, precarite generalise, familles eclatees geographiquement). Et nous avons des revenus qui s'effondre dans une economie ou il faut beaucoup plus d'argent que dans le "tiers monde" pour rester en vie (chauffage, habillement, logement chers et energivoire par necessite, regulations plus strictes empechant la debrouille et la creation de bidonvilles, obligation de scolarisation, transports, impossiblite de cultiver pour l'autoproduction pour une majorite, obligation de s'equiper pour chercher du travail ou meme faire des demarches etc etc). Plus le monde est peuple, plus il consomme d'energie par tete de pipe pour se maintenir.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T09:20:21Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7315 2017-11-18T09:20:21Z <p>"La crise environnementale est liée au capitalisme et aux inégalités qu'il génère" nous dit Keucheyan. Certes le capitalisme actuel nous conduit tout droit à la disparition de l'humanité car il rend notre environnement invivable.Mais par quoi remplacer cee système de production après l'échec du collectivisme en URSS et dans les pays de l'Est ? Par un capitalisme fortement régulé au service de l'intérêt général, une société mixte où les citoyens reprennent la main et imposent ce qui est bon pour eux et l'avenir des générations futures.<br class="autobr" /> La question démographique se résoudra en grande partie grâce à de meilleures conditions de vie dans les pays où faire des enfants constitue le seul moyen de survie pour les adultes vieillissants.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T08:54:14Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7314 2017-11-18T08:54:14Z <p>Aussi, si vous avez des infos à propos du lien entre Steiner waldorf et les mouvements ecolo anti natalistes, je suis preneur. <br class="autobr" /> On ne peut pas reléguer le problème démographique mondial au rang de mineur sous prétexte que le problème des inégalités serait prioritaire. Puis dire que la seule politique migratoire Non-raciste consiste à accueillir sans restriction tous les excès démographiques d'Afrique et d'Asie. <br class="autobr" /> Dans ces pays, les religieux et chefs de guerre militent pour la natalité (ou ne font rien pour lutter contre) pour étendre leur pouvoir et se servir en chair à canon, devenir ethnie majoritaire ou construire des colonies. Et nous, nous encourageons la natalité avec les alloc, un système hérité de Vichy pour avoir plus de soldats que nos voisins, 2 guerres mondiales rien que pour ça.<br class="autobr" /> On ne peut pas cautionner cela, et dire aux classes moyennes occidentales de se serrer la ceinture "par solidarité", une solidarité qui ne change rien au problème de fond et qui pire risque de l'entretenir. <br class="autobr" /> Surtout, les classes moyennes (pour citer cet article) ne le voudront pas, et nous mettront d'authentiques fachos au pouvoir pour le faire comprendre.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-18T07:29:55Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7313 2017-11-18T07:29:55Z <p>"Enfin la surpopulation est un sujet complexe en soit. Certains l'utilisent déjà pour justifier des politiques anti-migratoire racistes pour indirectement défendre leur statut de pays privilégié bien mal acquis." <br class="autobr" /> Les politiques migratoires sont également un sujet complexe qu'il ne faut pas systématiquement qualifier de raciste. <br class="autobr" /> Le statut de pays privilégié est "bien mal acquis", sous certains aspects sûrement, mais le peuple, qui plus est de gauche, et bien décider à descendre dans la rue pour défendre ses acquis, et on ne peut pas lui reprocher : il n'y est pour rien des politiques coloniales du XIXe et XXe siècle.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-17T21:59:15Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7312 2017-11-17T21:59:15Z <p>La question de la surpopulation est complexe car on ne peu pas condamner l'envie d'avoir d'avoir des enfants (les faire c'est une autre sujet ^^). <br class="autobr" /> Trop souvent les gens font des enfants à défaut de s'être profondément réalisés, pour combler un vide dans leur vie ou pour correspondre à leur schéma culturel. Mais certains parents sont de bons éducateurs et cela peut être une vocation. Enfin je dit ça, je sais pas, j'en ai pas.</p> <p>L'humanité s'est défait en partie du cadre naturel en faisant presque disparaître la plupart de ses prédateurs qui régulaient normalement les populations des diverses espèces. Elle a aussi, avec la médecine et l'augmentation du niveau de vie, diminué la mortalité. Il ne lui reste plus que l'autorégulation, certaines espèces savent le faire quant elles n'ont pas de prédateurs et qu'elles atteignent un seuil de population critique par rapport à leur environnement. On sais par exemple que les poissons d'aquarium mangent leurs propres petits. Bonjour Jupiter.<br class="autobr" /> Je dis pas que c'est une solution envisageable pour nous humains, car il y-a de meilleurs solutions. Comme la régulation administrative de la natalité en Chine, les moyens de contraception mais aussi l'évolution culturelle pour ne pas mettre la pression aux couples sans enfants. Comme dit dans l'article en émancipant les femmes qui bien souvent dans les sociétés patriarcales assument la plus grande partie de la charge de parent et aimeraient ne pas jouer les poules pondeuses ni le mères aux foyers la moitié de leur vie. Développer les études scientifiques et évaluer le seuil critique est aussi intéressant.<br class="autobr" /> Mais à priori on vas être en surpopulation si ce n'est déjà le cas, et il vas-y avoir du grabuge vu comment on s'y prend jusqu'à présent pour les enjeux d'intérêt général et planétaires.</p> <p>Il ne faut pas opposer les problèmes entre eux, comme si l'inégale répartition de richesses, pouvaient reléguer la surpopulation au rang de faux problème. Ni utiliser la surpopulation pour omettre nos responsabilités de pays riche à la démographie décroissante ou stable, mais non moins très responsables de nombreux autres problèmes et non des moindres.</p> <p>Enfin la surpopulation est un sujet complexe en soit. Certains l'utilisent déjà pour justifier des politiques anti-migratoire racistes pour indirectement défendre leur statut de pays privilégié bien mal acquis.<br class="autobr" /> L'Anthroposophie de l'école Steiner-Waldorf est souvent utilisé dans ce raisonnement qui est déjà bien installé dans certains mouvements écolos.<br class="autobr" /> Il est donc important que la question de la surpopulation soit prise aux sérieux mais dans l'intérêt générale et de façon détachée pour ne pas laisser à certains racistes le privilège de la question.</p> Faut-il vraiment limiter la population mondiale pour sauver la planète ? 2017-11-17T18:45:38Z https://www.bastamag.net/Faut-il-vraiment-limiter-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete#comment7307 2017-11-17T18:45:38Z <p>Vous résonnez de maniere statique, donc simpliste. Bien sûre un américain consomme 10 fois plus qu'un asiatique ou un africain, et on peut toujours s'en indigner. Mais le problème est que l'africain aimerait consommer comme un américain, et non l'inverse, il n'y a qu'à voir le sens des migrations et les lieux de guerre et de famines pour s'en rendre compte. Il faudra combien de morts et de déplacés pour que ouvriez les yeux ? N'êtes vous pas les premiers à dire que la planète a des ressources limitées contrairement à nos besoins ? <br class="autobr" /> Par conséquent, toute initiative de réduction de population est bienvenue, quelque soit le pays, pauvre ou riche.</p>