Un code du travail alternatif pour répondre aux défis de l’ubérisation, de la précarité et des licenciements injustifiés - commentaires Un code du travail alternatif pour répondre aux défis de l'ubérisation, de la précarité et des licenciements injustifiés 2017-04-02T11:34:18Z https://www.bastamag.net/Un-code-du-travail-alternatif-pour-repondre-aux-defis-de-l-uberisation-de-la#comment6523 2017-04-02T11:34:18Z <p>Un point me gène dans cet article : l'idée que le code du travail doit affronter un nouveau défi, l'uberisation.<br class="manualbr" />Comme si l'Uberisation était une nouveauté, une nouvelle façon de faire avec ses propres problématiques. Hors c'est tomber dans le piège des libéraux : ils arrivent a faire croire même a leurs opposants qu'ils ont des idées nouvelles..</p> <p>Mais Uber, c'est juste une vieillerie, un relooking par une agence Web du travail à la tâche, chose que le Code du travail avait éradiqué en imposant le contrat de travail...<br class="manualbr" />Il faut juste nettoyer le code du travail et le renforcer, pas besoin de convoquer des nouveautés... Cessons de croire que le code du travail, que la sécu et que notre système social sont des vieilleries... Ils sont bien plus modernes et révolutionnaires qu'on le croit.</p> Un code du travail alternatif pour répondre aux défis de l'ubérisation, de la précarité et des licenciements injustifiés 2017-03-25T10:45:45Z https://www.bastamag.net/Un-code-du-travail-alternatif-pour-repondre-aux-defis-de-l-uberisation-de-la#comment6496 2017-03-25T10:45:45Z <p>Bonjour.<br class="autobr" /> Nos adversaires savent que la législation du travail est une question politique centrale - puisqu'ils ne cessent de l'attaquer. Le travail étant toujours la seule façon de produire de la richesse économique, c'est à partir de lui que le capitalisme financier établit sur la planète une hégémonie totalitariste comme jamais l'humanité n'en a connu. La régulation du travail au bénéfice de ceux qui créent concrètement la richesse collective, est en soit une alternative à ce totalitarisme qui se propage en substituant les droits des personnes au bénéfice de la loi du marché... Cette initiative d'un code du travail alternatif est donc en même temps, une réflexion progressiste moderne, et une démarche<br class="autobr" /> qui s'inspire des valeurs traditionnelles et historiques de la gauche anticapitaliste. Le mot que je rajouterai à ce code du travail c'est : ''universel''. Car notre combat pour les droits de ceux qui travaillent, est beaucoup plus internationaliste que patriotique. Ainsi devrions-nous exiger, par exemple, un même code du travail pour l'ensemble de la population européenne - 1er palier pour un code du travail international.<br class="autobr" /> Dans le contenu de ce code du travail alternatif et universel, il y aurait quelques petites choses à rajouter. Par exemple le droit de véto des instances représentatives du personnel - plutôt qu'une simple consultation. Sur la distribution des dividendes aux actionnaires qui devrait être de trois fois inférieure aux obligatoires investissements industriels locaux... et beaucoup d'autres choses que nous revendiquons dans nos organisations syndicales depuis des années...La discussion est ouverte ! Bonne route au Code du travail Alternatif et Universel. Bien fraternellement. Christian.</p>