Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » - commentaires Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-02-07T13:03:08Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6260 2017-02-07T13:03:08Z <blockquote class="spip"> <p>Reste que cette légitimité ne doit pas justifier une tentation isolationniste. Le candidat du Front de gauche en 2012 n'avait pas réussi à transformer son bon score – 11 % – en dynamique politique capable de véritablement peser, nationalement comme localement, et d'ouvrir de nouveaux horizons.</p> </blockquote> <p>Quel raccourci ! <br class="autobr" /> 1. Où est l'isolationnisme lorsque Hamon a clairement répondu à JJ Bourdin que "on ne se présente pas à l'élection présidentielle pour faire un petit tour. (...) Il y aura un bulletin Hamon au 1er tour" ?<br class="autobr" /> 2. JLM n'était pas seul dans le Front de gauche et le bon score de la présidentielle a été éparpillé dès les législatives à cause notamment du PC qui a cherché des alliances y compris avec le PS pour préserver ses élus. JLM a rapidement été très clair face au PS et n'en a pas démordu.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-02-02T12:21:13Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6238 2017-02-02T12:21:13Z <p>Après la victoire de Hamon, et les déboires de Fillon, on laisse le champs à Macron. Qui tient vraiment les ficelles ? <br class="autobr" /> On nous vend du Macron tous les jours,on veut nous faire croire qu'il est de gauche , je sens la manipulation.<br class="autobr" /> Cela mérite un article et des investigations.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-02-01T20:54:15Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6231 2017-02-01T20:54:15Z <p>Je m'adresse à Basta ! Je te livre quelques idées en vrac, en me doutant bien, que tu y auras déjà pensé... <br class="autobr" /> Dans le cadre des prochaines élections, ne pourrais-tu pas proposer sur le site, un support qui permette de nourrir les interrogations que nous nous faisons sur tel ou tel candidat et parti, et qui —surtout— apporte des informations vérifiées, irréfutables sur le parcourt politique et judiciaire (!) de chacun.<br class="autobr" /> Il faudrait aussi sur chaque sujet de société qui nous préoccupe et sur chaque question que nous nous posons, avoir un comparatif des propositions de chacun. En permettant aux intéressés, évidemment s'ils le souhaitent, de répondre de façon précise aux questions posées.<br class="autobr" /> Il faudrait aussi pourquoi pas, permettre à chacun, d'indiquer (à la mode +1 ou -1) la crédibilité de chaque personne morale. Clairement, je pense malheureusement, qu'en ces heures de campagne électorale, il faille autant s'intéresser à la crédibilité des personnes qui portent le discours, qu'au contenu du discours (promesses électorales).<br class="autobr" /> La crédibilité des mesures annoncées (ie la probabilité qu'elles soient mises en œuvre comme prévues par leur auteur) devrait pouvoir être aussi appréciées.</p> <p>Finalement, tous ces moyens consistent à faire la démonstration du niveau de confiance qu'il est possible d'avoir en chaque acteur. Détectons toutes les manœuvres, mesurons toutes les tentatives de nous tromper. et enfin, en juge, nous pourrons individuellement trancher.</p> <p>Merci Basta ! pour ton travail.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-31T09:54:41Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6212 2017-01-31T09:54:41Z <p>Ce ne sont pas les médias et leur éditorialistes qui décideront quelles formes prendra le rassemblement nécessaire après la primaire du PS. Leur candidat de rassemblement, on le connaît c'est Benoît Hamon, en espérant que celui-ci édulcorera son programme afin de noyer ses propositions novatrices dans des arrangements avec ce qui reste du PS et ses alliés. <br class="autobr" /> Rappelons que Hamon n'est pas un frondeur de la première heure, qu'il a été ministre de Hollande-Valls avant de quitter le gouvernement à la suite de Montebourg, qu'EELV a participé au gouvernement avant que Dufflot ne le quitte sans consulter ses camarades et soit remplacée par son responsable national E. Cosse, Quant au PC, après avoir conclu des accords locaux avec le PS, aux élections intermédiaires il s'apprête aussi à rallier Hamon afin de sauvegarder ses derniers élus aux législatives.<br class="autobr" /> Dans ses perspectives, je crains que l'intérêt des partis (PS, PC, EELV) ne passe avant celui du peuple. <br class="autobr" /> Je pense que la solution passe par la France insoumise avec son programme "'L'avenir en commun", susceptible d'évoluer, jettent les bases d'une structure de rassemblement et d'un corpus d'idées progressistes qui prennent à contre-pied l'idéologie néo-libérale hégémonique à droite comme à la gauche social-libérale.<br class="autobr" /> Il faut rappeler que Jean Luc Mélenchon, membre du parti de gauche n'est que le porte-parole de la France insoumise, mouvement ouvert à toutes les couches de la société.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-30T19:50:58Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6208 2017-01-30T19:50:58Z <p>Pourquoi ne pas dire, comme Mr Hamon l'a lui même avoué, que ce dernier a créé son programme juste pour siphonner des voix à Mélenchon ?</p> <p>Comme projet d'avenir et crédibilité, on repassera.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-30T17:22:21Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6206 2017-01-30T17:22:21Z <p>« D'ABORD » CONSTRUIRE LES CONVERGENCES<br class="autobr" /> Et si on ne gardait pas le nez en permanence sur le barnum de la présidentielle, façonné de façon massive par les grands médias de la pensée de "conservation". Le système, même si on doit être prudent dans l'usage de ce mot fourre-tout, domine la fabrication de la pensée et des comportements. Cette lessiveuse en est arrivée à ce point ultime de "piloter, guider, formater" le débat politique au sein même des formations politiques (les primaires et tout ce qui va avec). Et particulièrement à gauche (PS, Verts) mais avec une exception tout de même, le pôle "insoumis" autour de Mélanchon (voir plus loin). L'envahissement des plateaux de télévision par des "éditorialistes" a un sens : ils ne sont plus "journalistes" mais "prescripteurs" de comportement et d'idées. Ils sont devenus des pièces maîtresses de la pensée politique de conservation de notre société. D'ailleurs le peuple (difficile d'employer ce mot aujourd'hui tellement la caste médiatique lui a accolé le mot de "populisme") rejette avec la même vigueur (cf les sondages cevipof) la caste médiatique et la caste politique. Le pouvoir médiatique n'est pas la cause de la destruction des espaces politiques "partis" mais il a fortement contribué à détruire cet espace autonome de pensée et de projection que sont historiquement les partis politiques en s'appuyant de tout son poids sur le "cadre institutionnel de la présidentielle française" qui vise fondamentalement à éliminer la diversité. Ils ont réussi à instiller l'idée que la légitimité centrale pour qu'un courant politique existe dans la 5ème, c'est de disposer d'un(e) champion(ne) susceptible d'aller au second tour de la présidentielle. <br class="autobr" /> On a en ce moment l'illustration grandeur nature de ce mécanisme d'imposition du cadre de pensée appliqué à la nébuleuse "gauche et verte" en pleine recomposition. L'injonction "unitaire" immédiate sort du chapeau médiatique dès l'élection d'Hamon et tente de faire croire que la victoire politique ne pourra venir que si on élimine le plus vite possible deux des trois candidats Mélanchon-Jadot-Hamon, avec un sous entendu à peine caché : "<i>il faut être réaliste, seul Hamon peut prétendre à être le pivot du rassemblement de la gauche et des verts"</i>. Injonction totalement paradoxale puisque la "construction" de ce front "gauche-vert" vient tout juste de s'ouvrir à la faveur de l'éclatement du PS. Les deux pôles "socialiste" et "vert" n'ont pas encore fini de se déchirer et de se recomposer tout de même. Ils doivent se restructurer au minimum. Le pôle "insoumis" lui, s'est déjà structuré et s'est lancé de façon résolue à la reconquête de l'électorat populaire et des abstentionnistes. Il s'est par ailleurs engagé dans une véritable révolution copernicienne écologique, atout indéniable pour l'avenir. Je suis convaincu qu'il est absolument nécessaire que d'ici deux mois un vrai courant populaire se constitue autour des convergences essentielles de ces trois courants de la gauche. Cette convergence doit prendre corps d'abord dans la population au travers, par exemple, de "comités de la convergence publique". Les gens et les militants doivent se rencontrer, discuter, examiner les programmes, les stratégies. C'est un préalable absolu à l'accord politique. Sinon nous retomberons dans ces accords d'appareil qui ne sont plus du tout de mise. Nous sommes au pied du mur pour mettre en pratique une ambition partagée : faire de la politique différemment. Faire confiance au peuple finalement.</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-30T15:34:20Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6204 2017-01-30T15:34:20Z <p>Il serait très intéressant d'aborder les moyens proposés au travers des différents programmes pour finir avec la monarchie présidentielle ! Les propositions de Benoît Hamon (si elles ne changent pas en cours de négociations Solfériniennes ou interparti) ne sont pas équivalentes à celle de l'Avenir en Commun...</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-30T15:31:25Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6203 2017-01-30T15:31:25Z <p>Bonjour,</p> <p>Merci pour votre article.</p> <p>Partageant sans doute les avis de plusieurs d'entre vous, je viens de mettre en ligne une "pétition" (qui est plutôt une lettre ouverte) sur Change.Org, dont l'objet est de dire à M. Hamon que si je l'ai soutenu pour la Primaire, je ne voterais pas pour lui à la présidentielle.</p> <p>Je n'ai malheureusement plus confiance dans le P.S. pour<br class="autobr" /> être l'acteur attendu d'une politique écologique et sociale réelle, entière et efficace.</p> <p>Les exemples qui nourrissent ce scepticisme sont nombreux à commencer par l'éviction de Bernie Sanders par les Démocrates aux Etats-Unis, qui a ouvert un boulevard à Donald Trump, et par l'animosité qui guide les cadres du Parti Travailliste en Angleterre contre leur nouveau leader Jeremy Corbyn malgré que ce dernier ai été plébiscité par les adhérents.<br class="autobr" /> Les raisons sont également multiples, mais je ne suis pas, et je n'espère pas, être le seul signataire de cette pétition, et je ne préfère donc pas donner des raisons qui se voudraient exclusives et exhaustives, même si elles mèneraient à la même conclusion :<br class="autobr" /> Comme d'autres, même si je vous ai soutenu pendant la Primaire, je ne voterais pas pour le candidat P.S. .</p> <p>Doutant que cette démarche entre dans le "logiciel" de nos sondeurs et éditocrates, je (et peut-être vous aussi) préfère le dire à M. Hamon directement…</p> <p>En voici le lien :</p> <p><a href="https://www.change.org/p/benoît-hamon-m-hamon-j-ai-voté-pour-vous-à-la-primaire-mais-je-ne-voterais-pas-ps?recruiter=54320503&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://www.change.org/p/benoît-hamon-m-hamon-j-ai-voté-pour-vous-à-la-primaire-mais-je-ne-voterais-pas-ps?recruiter=54320503&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive</a></p> <p>Et pour le texte n'hésitez pas à cliquer sur le lien, c'est malheureusement trop long pour rentrer dans les commentaires…</p> <p>Bonne journée à toutes et à tous !<br class="autobr" /> Antoine</p> Après la primaire socialiste, comment en finir vraiment avec la « monarchie présidentielle » 2017-01-30T14:40:48Z https://www.bastamag.net/Chronique-gauche#comment6202 2017-01-30T14:40:48Z <p>Très bon article de synthèse, seulement vous avez oublié une candidate à gauche, et pas des moindres : Charlotte Marchandise. <br class="autobr" /> Bien que beaucoup moins médiatisée, elle a été élue à une primaire vraiment citoyenne avec plus de 120 000 inscrits. <br class="autobr" /> Elle porte l'espoir d'un renouveau politique qu'aucun autre candidat ne saurait représenter. <br class="autobr" /> <a href="https://laprimaire.org/manifeste/" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">https://laprimaire.org/manifeste/</a><br class="autobr" /> charlotte-marchandise.fr</p>