À Bruxelles, plongez dans la discrète mais intense bataille que les lobbies livrent à l'intérêt général - commentaires À Bruxelles, plongez dans la discrète mais intense bataille que les lobbies livrent à l'intérêt général 2017-01-23T16:11:15Z https://www.bastamag.net/A-Bruxelles-quand-les-lobbyistes-tentent-d-imposer-leurs-points-de-vues-au#comment6171 2017-01-23T16:11:15Z <p>Cet article illustre bien ce que les libéraux appellent le "capitalisme de connivence ". A savoir un marché où ce n'est pas la meilleure entreprise qui gagne mais celle qui a le plus de connections.</p> <p>Lorsque l'Etat réglemente un secteur , il ne fait que donner des privilèges à certains et pas à d'autres. Les règlements favorisent toujours les acteurs qui sont déjà en place et fonctionnent comme des barrières à l'entrée empêchant l'arrivée de nouveaux concurrents. Plus proches de nous, les exemples des pharmacies et des greffiers de tribunaux de commerce sont assez flagrants. Les greffiers , qui sont en situation de monopoles , gagnent 30000 euros net par mois !</p> <p>La règlementation frappe plus durement les petits joueurs que les gros. Les grosses multinationales auront toujours les moyens de contourner les règles ou même de "négocier" directement avec le législateur. Elles ne sont pas à quelques millards près...</p> <p>L'ideal serait de séparer l'économie de l'Etat. Les gouvernements devraient toujours rester neutres et ne pas intervenir dans l'économie. N'ayant plus de levier sur le pouvoir politique, toutes les entreprises seraient obligées d'allouer leurs ressources dans la production de biens et non dans la corruption politicienne. Mais c'est peut-être trop difficile à réaliser. Demander aux politiciens de renoncer intervenir et à réglementer : c'est leur demander de se faire hara-kiri car les politiciens veulent toujours plus de pouvoir... C'est leur gagne pain. Les lois, le pouvoir leur servent à "monétiser" leurs services.</p>