A l'école, les bienfaits d'une évaluation moins centrée sur les notes - commentaires A l'école, les bienfaits d'une évaluation moins centrée sur les notes 2016-10-19T21:08:18Z https://www.bastamag.net/La-suppression-des-notes-ouvre-t-elle-la-voie-d-un-enseignement-plus-egalitaire#comment5788 2016-10-19T21:08:18Z <p>Notons au passage que le système des lettres A, B, C, D, E des années 1970 a été abandonné. On ne faisait que déplacer le problème de l'évaluation, car même en notant avec des couleurs, vert orange rouge, il faut établir des critères d'évaluation et décider du niveau qu'on estime atteint par l'élève. Et il n'est pas plus facile d'être objectif avec des couleurs ou des lettres. On n'en sort pas.</p> <p>Et puis l'échec scolaire vient-il de l'anxiété liée aux notes ?</p> <p>Un dernier mot pour rappeler la pensée stimulante de Paul Valéry qui écrivait en 1935 son Bilan de l'intelligence et y affirmait que le diplôme est l'ennemi mortel de la culture.</p> <p>Pourquoi ? Parce que les élèves ne pensent plus qu'à se préparer aux épreuves des examens, aux interrogations écrites notées, et développent alors des compétences ... pour obtenir des bonnes notes. Quand ils obtiennent 18/20, ils ne retiennent que la note, et oublient le contenu du devoir. Plus tard, les diplômés se targuent d'avoir leur diplôme et exigent des droits en conséquence, droit à des postes correspondant au niveau du diplôme, droit à plus forte rémunération, droit à promotion, même s'ils ont tout oublié (ce qui est la norme).</p> <p>Valéry écrit : "Il s'agit (pour l'élève) d'emprunter, et non plus d'acquérir, d'emprunter ce qu'il faut pour passer le baccalauréat". Je pense que notre religion de la note est liée à notre religion du diplôme.</p> A l'école, les bienfaits d'une évaluation moins centrée sur les notes 2016-10-19T20:05:25Z https://www.bastamag.net/La-suppression-des-notes-ouvre-t-elle-la-voie-d-un-enseignement-plus-egalitaire#comment5787 2016-10-19T20:05:25Z <p>Se contenter de dire que les notes sont la cause des inégalités de l'école française est "un peu" réducteur.<br class="manualbr" />Et Montessori par ci, Montessori par là... Il faut comparer ce qui est comparable.<br class="manualbr" />Quand on voit dans une grande chaîne de magasins les produits "méthode montessori" qui sont en fait des produits utilisés par toutes les écoles "classiques" on peut se poser des questions sur le but des écoles Montessori : éducation ou pognon ?<br class="manualbr" />Inutile non plus de revenir sur la rengaine officielle "les profs sont contre le changement"... le jour ou l'on souhaitera réellement faire des changements <strong>avec</strong> les profs... tout devrait être possible. Permettons aux enseignants de réellement travailler en petits groupes et alors ils pourront vraiment personnaliser les apprentissages.<br class="manualbr" />Le débat est vaste mais il faudrait l'entamer de manière complète, objective et surtout avec les personnes concernées !</p>