Crise du lait : si les prix ne sont pas régulés, l'équivalent de 45 000 emplois risquent de disparaître - commentaires Crise du lait : si les prix ne sont pas régulés, l'équivalent de 45 000 emplois risquent de disparaître 2016-09-15T00:06:10Z https://www.bastamag.net/Crise-agricole-vers-un-plan-social-massif-des-eleveurs-laitiers#comment5658 2016-09-15T00:06:10Z <p>"Les produits laitiers sont nos amis pour la vie"...</p> <p>Daignons permettre à ceux qui produisent du lait de vivre décemment. La grande distribution fait des profits immenses aux dépens des petits producteurs : c'est scandaleux !</p> <p>Et puis si on veut que tout cela s'arrête <strong>il suffit de ne plus en acheter</strong> ! Il faut supprimer l'intermédiaire nuisible aussi bien pour les consommateurs que les producteurs et établir des relations plus directes entre consommateurs et producteurs.<br class="autobr" /> Cela se fait de plus en plus mais le mouvement est très différent selon les régions.</p> Crise du lait : si les prix ne sont pas régulés, l'équivalent de 45 000 emplois risquent de disparaître 2016-09-09T19:56:16Z https://www.bastamag.net/Crise-agricole-vers-un-plan-social-massif-des-eleveurs-laitiers#comment5641 2016-09-09T19:56:16Z <p><strong>Des agriculteurs bloquent un camion transportant du lait de la ferme des mille vaches à la frontière franco-belge</strong> <i>RTBF 9 Septembre 2016 </i></p> <p>Une trentaine d'éleveurs français, membres de la Confédération paysanne, et belges, membres de la Fugea et du MIG, ont stoppé vendredi à la frontière franco-belge, à hauteur de Nieuwkerke (Flandre Occidentale), un camion collectant du lait pour la coopérative Milcobel, a annoncé la Fédération Unie des Groupements d'Eleveurs et d'Agriculteurs (Fugea). L'objectif de l'action était se sensibiliser le grand public au prix du lait trop bas aux yeux des agriculteurs.</p> <p><strong> D'avantage de régulations dans le secteur du lait </strong><br class="autobr" /> Ces agriculteurs entendaient également protester contre la ferme dite "<i>des mille vaches</i>" située à Abbeville, dans la Somme (France), d'où provenait le lait transporté dans le camion. "<i>Cette ferme usine est le symbole vivant de la surproduction et du phénomène catastrophique d'industrialisation de notre agriculture</i>" , a dénoncé la Fugea, selon qui cette usine compte "<i>beaucoup d'employés mais aucun agriculteur</i>". <br class="autobr" /> <a href="http://www.rtbf.be/info/economie/detail_des-agriculteurs-bloquent-un-camion-transportant-du-lait-a-la-frontiere-franco-belge?id=9400134" class="spip_out" rel='nofollow external'>http://www.rtbf.be/info/economie/detail_des-agriculteurs-bloquent-un-camion-transportant-du-lait-a-la-frontiere-franco-belge?id=9400134</a></p> Crise du lait : si les prix ne sont pas régulés, l'équivalent de 45 000 emplois risquent de disparaître 2016-09-09T15:17:48Z https://www.bastamag.net/Crise-agricole-vers-un-plan-social-massif-des-eleveurs-laitiers#comment5640 2016-09-09T15:17:48Z <p>Il serait donc peut-être temps de commencer à réfléchir à des reconversions et à des alternatives à ce modèle de production esclavagiste (pour les producteurs et les animaux). <br class="autobr" /> Pourquoi ne pas arrêter de produire ce lait inutile, néfaste et reposant sur la souffrance de tant de vaches et la mort de tant de veaux ?</p>