Tafta : La France demande l'arrêt des négociations, mais celles-ci s'arrêteront-elles ? - commentaires Tafta : La France demande l'arrêt des négociations, mais celles-ci s'arrêteront-elles ? 2016-09-15T00:45:38Z https://www.bastamag.net/Vers-la-fin-du-Tafta#comment5659 2016-09-15T00:45:38Z <p>On constate une fois de plus la collusion "politique-milieu des affaires" contre la masse des petits...</p> <p>Cette situation n'est pas tenable et même si on essaie d'hypnotiser le Peuple aux moyens des médias dominants tout cela va finir par exploser.</p> <p>La logique capitaliste d'accumulation, de concentration a envahi tous les milieux : les relations entre le monde des riches et les décideurs politiques ne sont plus très étroites mais les mêmes ! Le législateur vote des lois au nom de l'intérêt de ces poussins richissimes.</p> <p>C'est tout le système politique et économique qui est problématique. Nous devons passer à autre chose par n'importe quel moyen tout en privilégiant le meilleur.</p> Tafta : La France demande l'arrêt des négociations, mais celles-ci s'arrêteront-elles ? 2016-09-02T11:58:05Z https://www.bastamag.net/Vers-la-fin-du-Tafta#comment5627 2016-09-02T11:58:05Z <p>"Ce n'est donc pas au nom de la protection d'un éventuel modèle social et environnemental européen (et/ou français) que François Hollande et Matthias Fekl s'opposent au Tafta, mais parce que le gouvernement américain n'est pas assez libéral en matière de commerce transatlantique, refusant de libéraliser ses marchés publics"</p> <p> Voilà un excellent raisonnement et la cause profonde de notre crise mondiale exponentielle, les politiciens ne sont là que pour servir les marchés financiers et ensuite le PS s'étonne de se faire bousculer dans ses meetings. N'hésitant pas à encore oser se dire de gauche, "les cons ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnait".</p> <p> Le milieu de la finance est l'ennemi de l'humanité et le politicien est le serviteur des décideurs financiers et donc lui aussi ennemi de l'humanité.</p> <p> Hélas nous allons difficilement pouvoir nous passer d'un minimum de révolte, tout ces gens, politiciens et hommes d'affaires, vivent bien trop confortablement au sein d'une union sacrée pour s'intéresser au sort de ceux qui les font vivre grassement, nous.</p> <p> Il faut que les peuples se réveillent sinon nous ne serons plus que des esclaves dépourvus d'humanités répondant au doigt et à l'œil aux injonctions débiles des décideurs économiques.</p> <p> Le G20 c'est rien, c'est Davos qui nous le met dans l'os.</p>