Comment l'accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l'agriculture européenne - commentaires Comment l'accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l'agriculture européenne 2016-05-06T19:45:43Z https://www.bastamag.net/Comment-l-accord-de-libre-echange-Tafta-pourrait-laminer-l-agriculture#comment5276 2016-05-06T19:45:43Z <p>il faut vraiment faire passer le message a tout les maires, je ne connait plus la date butoir mais il peuvent s'opposer au TAFTA en déclarant leur commune Hors-TAFTA, comme à fait le maire du Gua pas loin de chez moi. aux U.S "ils" réfléchissent pour interdire la culture d'un potager personnel car trop de microbes, voila ce qui nous attend.</p> Comment l'accord de libre-échange Tafta pourrait laminer l'agriculture européenne 2016-05-02T07:27:28Z https://www.bastamag.net/Comment-l-accord-de-libre-echange-Tafta-pourrait-laminer-l-agriculture#comment5238 2016-05-02T07:27:28Z <p>Il est évident que si TAFTA passe l'agriculture française trépasse. Maintenant je ne pense pas que Xavier Beulin, président de la FNSEA et président du conseil d'administration du groupe agro-industriel international Avril soit rebuté par ces risques, il s'en sortira toujours. De trahir les agriculteurs, mais leur naïveté est quand même en grande partie de leurs fautes hein, suivre tête baissée un gars qui a des intérêts opposés aux leurs faut le faire, et de faire des affaires avec les américains, si ça lui rapporte encore plus ne lui posera aucun problème, l'argent a ses raisons que le cœur et la raison ignorent.</p> <p> On ne peut être que contre TAFTA mais que cette agro-industrie française crève ne pourra pas faire de mal à l'alimentation française, cela permettrait peut-être, puisque l'argent semble empêcher tout changement raisonnable dans ce domaine, aux petits producteurs respectueux de leurs terres et de leurs bêtes de gagner du terrain puisque le reste serait entièrement dévoué à la malbouffe.</p> <p> Ne pas oublier que l'europe résiste encore aux recommandations de l'OMS, qui n'est pourtant pas une institution de dangereux bolcheviques, qui préconise d'interdire un certain nombre de pesticides mais étant donné que nombre de nos multinationales en fabriquent et leurs actionnaires étant gras comme des cochons, ils continuent de vendre leurs poisons et de le répandre via leurs esclaves agriculteurs.</p> <p> On sait également que l'europe n'a absolument rien à faire des règles démocratiques populaires, l'exemple de ce traité constitutionnel refusé en masse par le peuple français mais ratifié en oucedé par le parlement français immédiatement validé par les institutions européennes de sorte que ce néolibéralisme nauséabond à marche forcée commence le plus tôt possible prouve qu'on ne peut absolument pas faire confiance en ces gens là pour nous protéger de quoi que ce soit. Ça m'étonnerait puissamment que dans l'agro-industrie européenne on n'y pratique pas la consommation d'hormones de croissance. Interdire pour la forme certes mais pratiquer dans le fond, avec une société économique et politique au service des seuls actionnaires que l'on arrive plus à distinguer des acteurs mafieux, c'est facile.</p> <p> Je comprends parfaitement votre article qui veut alerter l'agriculteur lié à la FNSEA mais ce dernier étant complètement lobotomisé si leurs multiples gourous liés à la FNSEA, la FDSEA ou la CNJA leurs disent que c'est une chance formidable pour eux ils y fonceront tête baissée, la grande partie des agriculteurs liés à l'agro-industrie étant complètement lobotomisés, c'est un véritable désastre.</p> <p> Et en ce qui concernent ceux qui exploitent cette naïveté qui leur rapporte de l'or, si du jour au lendemain ils gagnent plus de fric à traiter avec les américains, ça sert à cela le fonctionnement pyramidale, plus on achète des gens haut placés plus ça fait des pots de vin chers certes mais plus ils sont efficaces car influençant un très grand nombre d'acteurs économique lié au milieu, ça ne leur posera aucun problème.</p> <p> Le fric a anéanti l'agriculture et la santé des gens par la même occasion, seuls les petits producteurs non liés à la FNSEA directement ou indirectement, sont des protagonistes crédibles et peuvent en parler correctement.</p>