Sauver des vies en temps de crise : le difficile quotidien des infirmiers - commentaires Sauver des vies en temps de crise : le difficile quotidien des infirmiers 2016-04-04T14:34:08Z https://www.bastamag.net/Sauver-des-vies-en-temps-de-crise-le-difficile-quotidien-des-infirmiers#comment5069 2016-04-04T14:34:08Z <p>C'est la même chanson dans le travail social, plus de cas à traiter et moins d'argent et de temps à y consacrer, alors que comme chacun peut le constater la misère et la détresse humaine reculent tous les jours c'est évident...</p> <p> Les médias sont heureux de nous dire que l'emploi aux états unis se défend bien mais si on regarde le mois de février précisément, on se rend compte que c'est dans le secteur médical et social que ce pays, matrice pourtant du libéralisme et donc farouchement opposé aux dépenses publiques, a le plus embauché, certainement parce que tout va bien là bas également hein.</p> <p> L'évasion fiscale coûte à la france 85 milliards d'euros par an, la dette publique, au nom de laquelle on sacrifie les budgets de la santé et du social, coûte au pays 35 milliards par an, il est donc facile de voir qu'on préfère favoriser ceux qui n'en ont pas besoin plutôt que de s'occuper des gens qui en ont réellement besoin alors qu'il est déjà dramatique qu'une part de plus en plus importante de la population se retrouve dans ces situations d'urgences immédiates.</p> <p> Alors oui il est évident que des réformes structurelles sont à faire concernant les dépenses de l'état mais pas là bien au contraire. Jamais par exemple on ne touche aux serviteurs de l'oligarchie implantés un peu partout au sein des institutions publiques, des fils de bonnes familles, des décideurs d'abord décidés à se préoccuper d'eux-mêmes, qui auront systématiquement comme premier réflexe de sacrifier l'intérêt général pour favoriser leurs réseaux bien souvent d'incompétents mais par contre de gens particulièrement influents.</p> <p> C'est un millionnaire qui a fait voter la fête des pères pour faire repartir son business et c'est le frère dudit ministre qui a obtenu le marché des radars sur routes quand ces derniers ont été votés, entre milliers d'autres scandales de ce genre que nos médias, appartenant à ces mêmes gens, taisent constamment. Il est indispensable de séparer intérêt du public et intérêts privés, cette copulation permanente entre les deux finie par tous nous étrangler.</p> Sauver des vies en temps de crise : le difficile quotidien des infirmiers 2016-04-04T13:19:29Z https://www.bastamag.net/Sauver-des-vies-en-temps-de-crise-le-difficile-quotidien-des-infirmiers#comment5066 2016-04-04T13:19:29Z <p>La<a href="http://www.lesechos.fr/22/05/2012/lesechos.fr/0202074896281_marisol-touraine-cajole-d-emblee-les-hopitaux-publics.htm#" class="spip_out" rel='nofollow external'>T2A devait être réformée</a>, cette tarification a elle seule, transfère une partie du trou de la sécu sur les comptes des hôpitaux ! et hop, tout le monde se jette à la course à l'acte, triche comme il peut. <br class="autobr" /> Alors que le privé a tendance a envoyé ses mourants dans le public, le public, transfère ses patients d'un service à l'autre = changement de portefeuille (ce n'est pas une généralité).<br class="autobr" /> D'après un responsable régional, le rapprochement public-privé n'est ni plus ni moins une façon de libéraliser le service public. Les consultations privées dans les hôpitaux publics servent ainsi à habituer les personnels à l'inadmissible. <br class="autobr" /> D'ailleurs la T2A, est seulement un pan de la réforme HPST : Hôpital, Patient, Santé et Territoire : de belles choses dedans (Droits des Patients) et de moins belles, ainsi la méthode pour supprimer des lits qui utilise la même logique que la supression des classes (moyennes et simplication par défaut de la virgule... ou que le non remplacement des personnels partant en retraite.<br class="autobr" /> Ainsi, sont supprimés de nombreux services d'Urgences dans toute la France, mettant à mal les obligations de se trouver à 20 minutes maximum de tout accident.</p>