Le « Lobby planet Paris » : une cartographie de l’influence des gros pollueurs pendant la COP21 - commentaires Le « Lobby planet Paris » : une cartographie de l'influence des gros pollueurs pendant la COP21 2015-11-30T05:46:45Z https://www.bastamag.net/Cartographie-d-une-COP21-sous-influence-des-multinationales#comment4435 2015-11-30T05:46:45Z <p>vous avez oublié Peugeot Citroen/ la caisse d épargne / le crédit Lyonnais /St gobain etc etc etc <a href="http://www.facebook.com/COP21.Climats.Energies" class="spip_out" rel='nofollow external'>www.facebook.com/COP21.Climats.Energies</a></p> Le « Lobby planet Paris » : une cartographie de l'influence des gros pollueurs pendant la COP21 2015-11-30T05:43:35Z https://www.bastamag.net/Cartographie-d-une-COP21-sous-influence-des-multinationales#comment4434 2015-11-30T05:43:35Z <p><strong>calmez</strong> <strong>vous au</strong><strong> sujet du charbon</strong>, en pays tropical ou equatorial les arbres poussent si vite que le charbon de bois et facile a fabriquer... le problème c est pas le charbon c est :<br class="autobr" /> 1/les prix radins d importation et l absence de filtres dans les centrales électriques qui marche au charbon pour alimenter des industries <br class="autobr" /> 2/ l usage qu on fait de l électricité pour fabriquer des produits inutiles dans ces fabriques dédiées a la consommation en occident.<br class="autobr" /> <a href="http://www.facebook.com/COP21.Climats.Energies" class="spip_out" rel='nofollow external'>www.facebook.com/COP21.Climats.Energies</a></p> Le « Lobby planet Paris » : une cartographie de l'influence des gros pollueurs pendant la COP21 2015-11-27T13:56:00Z https://www.bastamag.net/Cartographie-d-une-COP21-sous-influence-des-multinationales#comment4414 2015-11-27T13:56:00Z <p>un grand merci pour ce pdf qui permet d'y voir plus clair sur la cop21, même pour celles et ceux qui s'intéressent de prés aux médias alternatifs ! à lire absolument ! à savoir, car le document pèse son poids de mots, qu'il aura fallu bien plus de temps pour ses rédacteurs à en accoucher, qu'il nous en faut pour le lire...</p>