Prévoir la météo et les évènements climatiques : un métier rendu difficile par l'austérité - commentaires Prévoir la météo et les évènements climatiques : un métier rendu difficile par l'austérité 2016-01-04T12:54:04Z https://www.bastamag.net/Prevoir-la-meteo-et-les-evenements-climatiques-un-metier-rendu-de-plus-en-plus#comment4646 2016-01-04T12:54:04Z <p>Description parfaitement lucide d'un désastre mais qui, cependant n'est en aucune façon consécutive aux "mesures d'austérité".<br class="autobr" /> La baisse ou suppression des aides publiques en faveur d'une rentabilisation des services Météo-France est entrée en vigueur à la fin des années 80 ( oui, déjà ! ), j'en ai fait les frais après une demande de rose des vents régionale ( moyenne annuelle des forces et directions ) document totalement informatisé, que je me suis vu facturer ... 150 Francs !!!<br class="autobr" /> Voilà où nous conduisent les politiques de privatisations des services publics, qu'il s'agisse des hôpitaux ou de La Poste ou le réseau ferré...<br class="autobr" /> En dehors de l'exemplarité des initiatives de groupes ou même individuelles ( de petite échelle ), il ne faut cesser de dénoncer inlassablement le capitalisme sous toutes ses formes et imbrications.<br class="autobr" /> Problématique à mon sens de certains groupes comme les "Colibris" qui tentent d'étouffer l'incendie sans jamais dénoncer les pyromanes...</p> Prévoir la météo et les évènements climatiques : un métier rendu difficile par l'austérité 2016-01-04T07:48:02Z https://www.bastamag.net/Prevoir-la-meteo-et-les-evenements-climatiques-un-metier-rendu-de-plus-en-plus#comment4645 2016-01-04T07:48:02Z <p>"Certains préfèreraient que Météo-France se recentre sur ses missions de service public, déconnectées du marché financier"</p> <p> Un doux rêve puisque l'europe ne veut plus de fonctionnaire car pour l'europe le service public c'est moins d'argent dans les comptes offshore des actionnaires milliardaires, vous savez ceux qui déjà ne payent pas d'impôts et donc ne financent déjà pas les services publics.</p>