Le trading haute fréquence : « Un choix idéologique et politique » - commentaires Le trading haute fréquence : « Un choix idéologique et politique » 2014-02-01T10:51:13Z https://www.bastamag.net/Le-trading-haute-frequence-Un#comment1937 2014-02-01T10:51:13Z <p>Cher PYRRHOGASTER, désolé mais je crois que vous faites erreur : les opérateurs de THF enregistrent des gains sur des différences de cours et non sur les transactions des autres opérateurs. Un exemple simple : hier, je, petit porteur, ai passé un ordre de vente de 20 actions de la société X au cours de N euros ; le titre a atteint le cours de N (ou N,01 ou N+10 ou 3,1416N peu importe), ma vente est conclue, comme disent les boursiers j'ai été "fait" (sic) ou "exécuté" (re-sic). J'ignore totalement si le marché du titre X a fait ou non l'objet hier d'opérations de THF. Et j'ignore tout autant quels autres titres en font l'objet. C'est tout le sens du propos que j'ai tenu dans l'interview : la réalité est que nous ne savons à peu près rien de la façon dont le THF influence le marché, nous ne possédons ni statistiques, ni études empiriques, ni modèles théoriques, seulement des analyses algorithmiques à grande vitesse de masses de données.<br class="autobr" /> Et pour finir, si mon ordre n'avait pas été exécuté, quand bien même je croirais dur comme fer (et je ne le crois pas) que le THF en est responsable, personne, à ma connaissance, ne serait capable de le démontrer.</p> Le trading haute fréquence : « Un choix idéologique et politique » 2014-01-14T18:58:04Z https://www.bastamag.net/Le-trading-haute-frequence-Un#comment1879 2014-01-14T18:58:04Z <p>L'effet évident du trading haute fréquence est de permettre aux opérateurs qui l'utilisent de gagne un tout petit peu d'argent sur chaque transaction donc au final d'augmenter le coût des échanges en bourse. Une "taxe" prélevée sur les vrais investisseurs qui ne correspond à aucun service !</p> <p>L'erreur est d'ailleurs beaucoup plus ancienne : la cotation instantanée était, malgré son utilisation de techniques modernes, une régression par rapport à la cotation manuelle : le vrai prix d'un bien est d'autant plus pertinent que le nombre de parties prenantes à l'échange est élevé. Compare une seule fois par jour tous les ordres d'achat et de vente donne un vrai prix. Les fluctuations intraday ne sont déjà que du bruit qui parasite le signal à destination des investisseurs (le prix du titre). Le trading haute fréquence qui permet la manipulation des marchés et le "front running". Il ajoute du bruit et, comme je viens de le dire, un coût supplémentaire. Bravo les banquiers !</p>