Au Bangladesh, une ouvrière du textile meurt tous les deux jours - commentaires Au Bangladesh, une ouvrière du textile meurt tous les deux jours 2013-05-18T09:18:45Z https://www.bastamag.net/Au-Bangladesh-une-ouvriere-du#comment1276 2013-05-18T09:18:45Z <p>Bengali Textile</p> <p>Les grandes enseignes et les corps qui saignent<br class="autobr" /> Du travail à la chaine toute la semaine<br class="autobr" /> Des heures de sueurs clouées par la peur<br class="autobr" /> Du maitre qui oblige et des corps qui se figent</p> <p>Textile bengali pour des drames de vie<br class="autobr" /> Les tissus de la mort se posent sur nous<br class="autobr" /> Elles meurent pour quelques sous<br class="autobr" /> Par centaines ou milliers pour nos habits</p> <p>Bengali textile et ces vies qui défilent<br class="autobr" /> Les grandes enseignes aux profits qui profilent<br class="autobr" /> Conditions d'exploitation maximale d'ouvrières<br class="autobr" /> Crime contre l'humanité commis par ces filières</p> <p>Ils n'ont point peur d'être inquiété les commandeurs<br class="autobr" /> Tant le silence se porte en chœur, se porte au cœur<br class="autobr" /> Et au 20 heures, on ne pleure que pour quelques heures<br class="autobr" /> Bien vite oubliées ces femmes en sueurs qui meurent</p> <p>A l'heure où je chante ce drame humain brule encore<br class="autobr" /> De nombreuse travailleuses pour des profits hardcore<br class="autobr" /> Le sang coule sur nos habits depuis trop longtemps<br class="autobr" /> Pour que nos regards demeurent impuissants</p> <p>Bengali textile et ces vies qui défilent<br class="autobr" /> Les grandes enseignes aux profits qui profilent<br class="autobr" /> Conditions d'exploitation maximale d'ouvrières<br class="autobr" /> Crime contre l'humanité commis par ces filières</p> <p>Que les syndicats naissent et engendre des droits<br class="autobr" /> Que ces femmes fassent naitre les lois<br class="autobr" /> Que la lutte soit leur vers à soie<br class="autobr" /> Que de l'aiguille soit piqué les rois</p> <p>Faites entendre leurs cris au travers du monde<br class="autobr" /> La rage de leur vie, la colère qui gronde<br class="autobr" /> Que ça change pour elles comme pour les millions d'autres <br class="autobr" /> Que les grandes enseignent se plient au travailleurs comme de bons apôtres</p> <p>Bengali textile et ces vies qui défilent<br class="autobr" /> Les grandes enseignes aux profits qui profilent<br class="autobr" /> Conditions d'exploitation maximale d'ouvrières<br class="autobr" /> Crime contre l'humanité commis par ces filières</p> <p>Et que les droits de l'exploité ne soient pas chimériques<br class="autobr" /> Chez tous les exploiteurs du monde économique<br class="autobr" /> Qu'ici comme ailleurs<br class="autobr" /> Tout l'or du monde ne vaut un travailleur</p> <p>Belles de Bengali je fais pour vous ce rêve<br class="autobr" /> Qu'au travers du monde viennent la relève<br class="autobr" /> Du travailleur respecté maitre de son outil<br class="autobr" /> Décidant de ses droits, de sa vie sans péril</p> <p>Bengali textile et ces vies qui défilent<br class="autobr" /> Les grandes enseignes aux profits qui profilent<br class="autobr" /> Conditions d'exploitation maximale d'ouvrières<br class="autobr" /> Crime contre l'humanité commis par ces filières</p> <p>Bougli<br class="autobr" /> le 17 05 2013</p> Au Bangladesh, une ouvrière du textile meurt tous les deux jours 2013-05-15T18:58:06Z https://www.bastamag.net/Au-Bangladesh-une-ouvriere-du#comment1265 2013-05-15T18:58:06Z <p>Les exigences des ONG sont comme d'habitude dérisoires. Elles devraient exiger l'abolition du système monétaire, qui entraînerait la disparition des multinationales et l'exploitation de l'homme par l'homme. Les vêtements seraient alors fabriqués dans des ateliers respectant toutes les normes de sécurité et aucune marque ne serait inscrite sur les étiquettes. L'existence des marques prouve que nous sommes des aliénés, des esclaves (qui sont fiers d'arborer leurs marques) de la vile antisociété capitaliste, et non des êtres humains dignes de ce nom.</p> Au Bangladesh, une ouvrière du textile meurt tous les deux jours 2013-05-15T09:53:02Z https://www.bastamag.net/Au-Bangladesh-une-ouvriere-du#comment1262 2013-05-15T09:53:02Z <p>Bonjour,</p> <p><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Pour avoir de l'uranium et faire fonctionner nos centrales nucléaires, ce sont des nigérien qui meurent irradiés et pollués dans les mines d'Areva au Sahel</p> <p><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Pour l'essence de nos voitures, ce sont des paysans qui meurent de faim dans le Golf de Guinée (environnement détruit)</p> <p><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Pour les terres rares qui rentrent dans la fabrication nos téléphones et ordis portables ce sont des civils qui meurent dans une guerre interminable au Congo</p> <p><img src='https://www.bastamag.net/squelettes-dist/puce.gif' width="8" height="11" class="puce" alt="-" /> Pour les bijoux en or, diamant... ce sont des civils qui meurent dans des guerres civils en Afrique, des tribus évacués de terres de leurs ancêtres etc. etc.</p> <p>Bref, au Bangladesh, ou en chine ou ailleurs, des gens meurent pour que nous puissions avoir ce que nous possédons.</p> <p>Combien de personnes sont prêtes à boycotter EDF, jeter leur Iphone/pad, renoncer à la voiture, renoncer au au confort etc. sous prétexte que des gens meurent à l'autre bout du monde ?</p> <p>Le Bangladesh n'est qu'une toute petite conséquence de notre système économique, de notre mode de vie. Le nombre de personnes qui meurent chaque jours dans le monde pour que nous, nous vivions bien et ayons accès à tout... est incalculable.</p>