Dans la Manche, plus de radioactivité qu'à Fukushima ? - commentaires Dans la Manche, plus de radioactivité qu'à Fukushima ? 2013-10-06T17:34:40Z https://www.bastamag.net/Dans-la-Manche-plus-de#comment1559 2013-10-06T17:34:40Z <p>Monsieur,</p> <p>Il est facile de noyer le véritable sujet de cet article dans ces considérations "scientifiques"...</p> <p>Je ne pense pas être alarmiste en reprenant les résultats de cette étude sur les rejets radioactifs de l'usine de la Hague. Mais libre à vous de les interpréter à votre manière et d'ajouter les éléments « scientifiques » que vous apportez ci-dessous. Libre aux autres lecteurs, aussi, de se faire leur propre avis sur la question.</p> <p>Malgré toutes les réserves que vous évoquez (qu'il faudrait vérifier et croiser avec d'autres études scientifiques, et cela demanderait plus d'une heure), le problème suivant demeure pertinent : quel est l'impact de ces rejets radioactifs, de tritium, ou d'autres éléments radioactifs, au fil des décennies, auprès des habitants vivant à proximité ?</p> <p>Mais nous pourrions certainement nous opposer des arguments et des contre-arguments pendant de nombreux commentaires interposés.</p> <p>Enfin, l'article que vous avez déniché grâce à vos recherches a été publié 10 jours après mon article. Voilà pourquoi je n'y fais pas référence. Par ailleurs, quoi de plus normal que l'IRSN défende ses mesures, et son « contrôle » de la situation...</p> <p>Cordialement,</p> Dans la Manche, plus de radioactivité qu'à Fukushima ? 2013-04-12T18:32:30Z https://www.bastamag.net/Dans-la-Manche-plus-de#comment1210 2013-04-12T18:32:30Z <p>Monsieur,</p> <p>Alarmé par votre article j'ai tout de suite cherché un peu plus loin sur le sujet et voici ce que j'ai trouvé :<br class="autobr" /> 1) le tritium est un élément radioactif d'ont on ne connait pas encore les effets s'il est cumulé à long terme (sur des décennies et plus) mais dont on est déjà sûr qu'il ne provoque pas d'effet sur la santé s'il est ingéré ou inhalé sur de courtes périodes.</p> <p>2) La limite de 27 becquerels /litre est une valeur moyenne pour des décharges sur une certaine periode de temps (plusieurs heures), comme principe de précaution par rapport aux incertitudes sur les effets cumulés possibles ; si les décharges ne continuent pas tout le temps il est clair qu'un moment on a 0 et peut être une h après plus que 100 becquerels. <br class="autobr" /> Pour de plus amples renseignements, je vous renvoie à l'article de l'IRSN sur le sujet qui nous occupe, que j'ai moi-même déniché :<br class="autobr" /> <a href="http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20130408_analyse-irsn-prelevement-acro-tritium-manche.aspx" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20130408_analyse-irsn-prelevement-acro-tritium-manche.aspx</a></p> <p>3) Il faut savoir aussi que le becquerel est une unité de mesure très petite : par exemple la radioactivité naturelle des atomes du corps humain se traduit par environ 8 000 désintégrations par seconde (soit 8 000 Bq). Ce taux est principalement dû à la présence de carbone 14 et de potassium 40 dans l'organisme humain.</p> <p>4) A Fukushima ce qui était important c'était la décharge de Césium et d'Iode radioactif, qui eux sont dangereux, aussi parce que ce sont des métaux lourds hautement (le césium) toxiques .</p> <p>Ces quelques informations m'ont pris moins d'une heure a trouver/rassembler...</p> <p>Je crois donc que dans votre "breve" (insuffisamment recherchée) sur ce sujet tres délicat vous mélangez les choses et etes inutilement alarmiste. Je suis fort décu et je crains en plus que vous ne serviez pas vraiment votre public, avec des considérations aussi alarmistes injustifiées.<br class="autobr" /> JRB.</p>