Les forêts françaises, nouvel eldorado industriel ? - commentaires Les forêts françaises, nouvel eldorado industriel ? 2012-10-01T15:03:16Z https://www.bastamag.net/Les-forets-francaises-nouvel-eldorado-industriel#comment611 2012-10-01T15:03:16Z <p>Bonjour,</p> <p>Félicitation pour cet article, il est fort utile d'informer le public des actualités de la forêt en France.</p> <p>Pour des propositions alternatives à l'évolution actuelle de la filière, je vous conseille de suivre le Réseau pour les Alternatives Forestières (RAF). Ce réseau rassemble des personnes qui agissent et s'organisent pour une filière forêt et bois plus écologique et sociale que ce qu'elle est actuellement. Pour découvrir (un peu) nos activités, visitez les pages forêts du site de l'association RELIER :<br class="autobr" /> <a href="http://www.reseau-relier.org/Foret-Programme" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.reseau-relier.org/Foret-Programme</a></p> <p>Après un an de travail collectif, la charte du réseau vient de sortir, elle pose le contexte, les valeurs et les engagements de ses membres. Nous vous invitons à la lire et à y adhérer si ces valeurs vous parlent : <a href="http://www.reseau-relier.org/La-charte-du-RAF" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://www.reseau-relier.org/La-charte-du-RAF</a></p> <p>Vous y trouverez également sur notre site des émissions de radio, les actes des dernières rencontres, des bulletins de liaison.</p> Les forêts françaises, nouvel eldorado industriel ? 2012-09-25T13:22:34Z https://www.bastamag.net/Les-forets-francaises-nouvel-eldorado-industriel#comment584 2012-09-25T13:22:34Z <p>Peu nombreux sont les gens, hormis les productivistes, qui vont mettre en cause les dangers et les impasses de la monoculture forestière. La création de scieries géantes, avec les entreprises d'exploitation forestière assorties qu'elles vont générer, ne va qu'amplifier ce que nous connaissons depuis des décennies.</p> <p>Mais il ne faut pas pour autant minorer les lacunes actuelles. Des surfaces très importantes, mais fractionnées entre une myriade de petits propriétaires, ne sont que très mal utilisées si l'on ne regarde que la seule production de bois. Par exemple on trouve encore en très grande quantité des chablis datant de la tempête de décembre 1999 ! Sans doute des millions de mètres cubes de bois de chauffage ont été perdus... Des bois pourrissant sont peut-être intéressant pour la micro-faune mais leur présence en très grande quantité n'apporte pas grand chose de plus à un écosystème forestier.</p> <p>Une exploitation plus rationalisée serait de ne plus avoir d'un côté une monoculture intensive de conifères ou peupliers et de l'autre côté des bois peu ou pas du tout entretenus à très faible productivité. Cette exploitation raisonnée de toute la forêt, et non d'une partie d'icelle, serait à la fois plus respectueuse de l'environnement et suffisamment productive pour mieux assurer nos besoins tant en bois d'œuvre qu'en bois de chauffage.</p> <p>Ajoutons enfin que l'on minore encore trop souvent la productivité de nos feuillus. Le châtaigner, par exemple, sur les sols qui lui conviennent, conserve une production annuelle imbattable par les conifères...</p> <p><a href="http://partageux.blogspot.com" class="spip_url spip_out auto" rel="nofollow external">http://partageux.blogspot.com</a> ne cause pas de forêt mais de la France d'en bas et de tout en bas. Il y aurait beaucoup à dire par exemple sur les conditions sociales des bûcherons...</p>