ça bouge ! Face à la bétonisation

Pour sauver « les derniers vestiges du bocage rennais », un week-end de mobilisation et de plantation

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les actions de « soulèvements de la terre » face à la bétonisation se poursuivent ce 10 et 11 avril près de Rennes par la défense d’un espace naturel de 450 hectares menacés d’artificialisation.

La Prévalaye est un espace arboré et de bocage de 450 hectares à la limite ouest de la ville de Rennes. Un espace naturel de cette taille, partie intégrante de sa fameuse « ceinture verte », attire les convoitises de projets artificialisant les terres, et préfigurant une bétonisation et une urbanisation futures. Depuis l’été 2020, plusieurs collectifs et associations écologistes rennaises [1] se sont alliées avec le Collectif de sauvegarde de la Prévalaye pour contrer un projet jugé destructeur : l’extension des infrastructures du Stade rennais, le club de foot de la capitale bretonne. Selon les associations écologistes, ce projet « détruirait des prairies naturelles et des jardins vivriers pour la construction de bureaux, parkings, de deux terrains de foot et d’une voie d’accès supplémentaire ». Le projet est soutenu par la majorité « sociale-écologiste rennaise » (ville et métropole).

Plusieurs manifestations et opérations de plantation ont déjà eu lieu. Les collectifs présents proposent un nouveau week-end d’activités les 10 et 11 avril à Rennes et à la Prévalaye, dès 10h. Et ce, malgré le nouveau confinement. Les rassemblements sont déclarés, et l’évènement est pensé dans le respect des gestes barrières dans un site étendu et en plein air, assurent les organisateurs. Un formulaire avec attestation pour participer au week-end sera mis à disposition prochainement sur le site.

Samedi 10 avril
10h - Manifestation "fourches en main" jusqu’à la Prévalaye
12h30 - Cantine à la Prévalaye (dans le respect des règles sanitaires)
14h - Plantations sur les terres menacées, ateliers enfants (maquillage, bouture), balades naturalistes, discussion sur les luttes foncières et paysannes locales

Dimanche 11 avril
9/10h - Accueil, puis plantations
12h30 - Cantine à la Prévalaye (dans le respect des règles sanitaires)
14h - Parcours musical pour les enfants, balades naturalistes, atelier de co-construction d’un contre projet pour la Prévalaye

Pour plus d’informations :
- le site internet
- l’événement Facebook
- le programme à télécharger
- l’adresse mail de contact.|

À lire dans nos précédents articles :
- L’appel du mouvement « Soulèvements de la Terre », le 10 mars 2021
- Le premier acte du mouvement à Besançon ; le 25 mars 2021

Photo : © Laurent Guizard / basta !

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos