Greenwashing

Yann Arthus-Bertrand, fervent supporter des aberrations écologiques du Qatar

par , Sophie Chapelle

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

26% des Français souhaitaient que Yann Arthus-Bertrand (« YAB » pour les intimes) prenne la succession de Jean-Louis Borloo au ministère de l’Écologie... C’est un sondage Opinion Way qui le dit. Ils seront sans doute déçus de savoir que leur héros préfère émarger au comité de soutien au Qatar pour l’organisation de la Coupe du monde 2022 de football.

On imagine déjà les stades de luxe climatisés pousser en plein désert. Les piscines construites sous des bulles, elles aussi climatisées, pour rafraîchir les sportifs et supporters. Les restaurants tout frais en pleine canicule, etc. Le tout bâti par des immigrés venus d’Asie du Sud-est, traités comme des sous-hommes et probablement sous payés. Mais pourquoi « YAB » a t-il donné son assentiment à un projet empreint de gigantisme et générateur d’une consommation énergétique monstrueuse ? Que fait-il au pays qui a installé des canons à neige sur ses dunes de sable ?

Dans un communiqué du 10 décembre paru sur le site de sa fondation GoodPlanet, il se justifie par « la neutralité carbone » visée par cet événement sportif. « L’énergie utilisée proviendra de panneaux photovoltaïques, les voyages en avion effectués par les spectateurs venus au Qatar seront compensés carbone, et la proximité des différents stades permettra de limiter les déplacements », assure le réalisateur du film Home.

Le Qatar a financé le film Home

Pouvoir se déplacer en avion autant qu’on veut, mais avec la conscience tranquille... c’est le luxe qu’a réussi à offrir « YAB » aux mille et un voyageurs que les émissions de carbone des gros porteurs chagrinaient. Vous prenez l’avion mais, en échange, vous financez un projet d’usine de production de biogaz en Chine. Ou une petite association qui aide les paysans Afghans à récolter les bouses de vache et ainsi arrêter de prélever toujours plus de bois pour allumer leurs feux. Le monde n’est-il pas tellement plus beau, et plus vert, et plus pacifique quand on peut se l’offrir, avec l’aide de « YAB » ?

La Coupe du monde 2022 sera donc un projet 100% écolo ! C’est « YAB » qui le dit. Et n’allons surtout pas voir dans ce soutien une contrepartie de l’aide financière apportée par la Fondation pour l’Éducation, les sciences et le développement communautaire du Qatar à la diffusion de son film – pas moins de 8% du budget total de Home. Concernant ce film – « pour lequel j’ai travaillé pendant 3 ans sans percevoir aucune rémunération », précise « YAB » – l’aide de la Fondation du Qatar et d’Al Jazira a permis sa traduction en arabe et sa diffusion dans tous les Pays du Golfe, indique-t-il.

Après la campagne 10:10 (décryptée ici), Yann Arthus-Bertrand nous propose une nouvelle aberration environnementale repeinte en verte.

Sophie Chapelle et Nolwenn Weiler

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos