L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des actualités qui font sens et à des analyses sérieuses et dont les sources ont été vérifiées. Nous diffusons une information d’intérêt général, accessible à tous, utile à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Tout cela prend beaucoup de temps et nécessite de l’argent. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance dépendent de votre engagement dans cette aventure. Aidez-nous à atteindre 60 000 €, afin que nous continuions à enquêter en toute indépendance et à produire des analyses sérieuses et vérifiées.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

À lire sur Arrêt sur images

Florian Philippot à Forbach, quand s’éteignent les projecteurs

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Tiens, une nouvelle que les médias nationaux ne vous ont pas donnée : Florian Philippot, vice-président du Front National, vient de démissionner de son siège au comité d’agglomération de Forbach, et il a raté les deux derniers conseils municipaux. C’est France Bleu qui nous l’apprend, mais les JT nationaux ne le diront pas, tout occupés qu’ils sont à célébrer l’élection des deux nouveaux sénateurs FN, et à rechercher dans les campagnes varoises les "grands électeurs" de droite, qui ont voté FN aux sénatoriales. (...)

Hier soir, changement de décor : six mois plus tard, France 3, dans un documentaire de Frédéric Biamonti, Ravis par Marine, révélait ce que fut vraiment la campagne de Philippot à Forbach : une galère de tous les instants. Les trottoirs de Forbach, ce n’est pas le plateau de BFM. Pas un pas en ville, sans que le médiatique dirigeant soit poursuivi, par des militants antiracistes, des militants de la CGT en gilet rouge et avec sifflets...

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos