Alternatives

Pendant 24h, les utopies se sont concrétisées à Bayonne

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

« Et si l’on faisait un pas de côté ? », lançait Gébé en 1970 dans la bande dessinée L’An 01. Le 6 octobre 2013, c’est la ville de Bayonne qui a basculé dans l’utopie. Alternatiba, le Village des alternatives, appuyé par près de 500 bénévoles, a drainé plus de 10 000 personnes tout au long de la journée. Ici, un espace de gratuité où l’on troque contre un sourire. Là, une bourse aux vélos. Dans les ruelles et les amphithéâtres, des initiatives autour de l’agriculture paysanne ont côtoyé celles sur la relocalisation de l’économie, la sobriété énergétique, l’éco-habitat, le recyclage des déchets... Partout, des dizaines de conférences, animations de rues, concerts, ateliers et stands liés aux défis écologiques et sociaux (voir notre dossier : éviter le dépôt de bilan planétaire).

« Alternatiba, cette journée magnifique, doit nous faire garder l’espoir, soulignent les organisateurs. Les solutions existent, elles sont déjà mises en œuvre par des milliers d’associations, de collectivités locales, d’individus. Mieux : ces alternatives construisent une société plus agréable à vivre, plus conviviale, plus solidaire, plus juste et plus humaine. » Alors que se tiendra fin 2015 à Paris la 21ème conférence de l’ONU sur le changement climatique, un appel à multiplier les villages des alternatives a été lancé en vue d’une large mobilisation citoyenne européenne.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos