L’équipe de Basta ! s’engage à vous donner accès à des actualités qui font sens et à des analyses sérieuses et dont les sources ont été vérifiées. Nous diffusons une information d’intérêt général, accessible à tous, utile à l’indispensable transformation sociale, écologique et économique de notre société. Tout cela prend beaucoup de temps et nécessite de l’argent. Sans revenus publicitaires et sans actionnaires, nos ressources et notre indépendance dépendent de votre engagement dans cette aventure. Aidez-nous à atteindre 80 000 €, afin que nous puissions continuer à enquêter et produire de l’information en toute indépendance.

Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Portail des médias libres

Macron devant le Congrès : « Monologue présidentiel » et « credo néolibéraux »

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Après le long discours de Macron au Parlement réuni en congrès lundi 3 juillet à Versailles, c’est le Premier ministre Edouard Philippe qui doit parler aux nouveaux députés. Deux discours pour quoi faire ? C’est le dossier du portail des médias libres cette semaine.

Un discours quasi fleuve d’une heure et demie ! Lundi 3 juillet, Emmanuel Macron a parlé pendant 90 minutes aux députés et sénateurs réunis en congrès sous les ors de Versailles. Le président n’y a rien annoncé qui ne figurait déjà dans son programme, mais a confirmé la réforme des institutions qu’il prépare : limiter le nombre de parlementaires et introduire une dose de proportionnelle dans les scrutins législatifs. Un discours qui ressemblait à un « meeting de campagne », pour Médiapart.

« Durant son heure et demie de monologue présidentiel devant l’Assemblée nationale et le Sénat, Emmanuel Macron a eu l’occasion de marteler ses credo néolibéraux, attaquant les droits sociaux de front », commente de son côté le quotidien de gauche suisse, Le Courrier de Genève. « Le démantèlement est en marche et la gauche, durant ce quinquennat, aura fort à faire pour le contenir. »

Une partie des députés de gauche, ceux de La France insoumise, ont d’ailleurs boycotté le Congrès et se sont réunis place de la République à Paris. « Nous, nous sommes le Tiers-état, et nous sommes à l’Assemblée nationale ! », a lancé Jean-Luc Mélenchon, devant quelques milliers de personnes, rapporte l’hebdomadaire Politis. « Macron s’exprime sans raison au Congrès, c’est le roi qui parle à ses sujets. Comme si le Premier ministre n’existait pas », raille-t-on dans la foule.

Mardi 4 juillet, c’est au tour du Premier ministre Edouard Philippe de s’adresser aux Parlementaires. Comptes-rendus, analyses, tous les articles des médias libres sur ce sujet – et sur bien d’autres (écologie, social, économie) – sont à retrouver dans le dossier de cette semaine du Portail des médias libres de Basta !.

- Consulter le Portail.bastamag.net
- Pour vous abonner à la newsletter
- Les sources référencées par le portail

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos