Soutenez Basta Soutenez une information indépendante

Brésil

L’ancien président Lula vient d’être libéré

par , Rachel Knaebel

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Images exclusives de la libération de l’ancien président Lula da Silva, incarcéré depuis plus d’un an pour de fragiles accusations de corruption et empêché de concourir à l’élection présidentielle qui a vu la victoire de l’extrême droite.

C’était la fin de l’après-midi au Brésil quand Lula, l’ancien président brésilien, a été libéré de prison ce 8 novembre à Curitiba (en photo ci-dessus avec, à droite, sa nouvelle compagne, la sociologue Rosângela da Silva). Il était incarcéré depuis avril 2018, suite à une condamnation à 12 ans de prison pour des accusations de corruption largement contestées. Sa condamnation avait été prononcée sur la base de preuves relativement fragiles. Le juge, Sergio Moro, qui a condamné Lula, l’empêchant de se présenter à l’élection présidentielle qui a suivi, est devenu quelques mois plus tard le ministre de la Justice de Jair Bolsonaro, le président d’extrême droite élu.

Les milliers de personnes venues accueillir Lula à sa sortie de prison le vendredi 8 novembre à Curitiba, dans le sud du Brésil. ©Guy Pichard. Les milliers de personnes venues accueillir Lula à sa sortie de prison le vendredi 8 novembre à Curitiba, dans le sud du Brésil. ©Guy Pichard

La veille de sa libération, le Tribunal suprême fédéral (la Cour suprême du Brésil) a rendu un arrêt qui met fin à une jurisprudence datant de 2016. Selon cette jurisprudence une personne accusée de corruption pouvait être emprisonnée avant l’épuisement de tous ses recours, si sa condamnation avait été confirmée en appel. Ce n’est donc plus le cas. Tous les recours de Lula n’ayant pas été épuisés, une magistrate a donc ordonné sa libération.

©Guy Pichard

Incarcéré, Lula n’avait pas pu concourir aux élections présidentielles d’octobre alors qu’il était largement favori dans les sondages. C’est finalement le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro qui a été élu président. Bolsonaro a ensuite nommé comme ministre de la Justice le juge Sergio Moro, celui-là même chargé de l’enquête impliquant Lula. En juin, le site d’informations The Intercept Brasil a révélé des conversations du juge Moro sur Telegram qui étayent largement l’hypothèse d’une manipulation politico-judiciaire pour exclure l’ancien président de gauche de la scène politique.

©Guy Pichard

Lire aussi : Au Brésil, des révélations étayent l’hypothèse d’une manipulation politico-judiciaire pour faire élire l’extrême droite

Samedi, Lula se rendra au siège du syndicat des métallurgistes de la banlieue de São Paulo pour prononcer un discours. C’est là qu’il a commencé sa carrière politique, à la fin des années 1970. C’est là qu’il avait passé 24 heures entouré de milliers de soutiens avant d’être envoyé en prison. Des procès impliquant Lula et des responsables de son ancienne administration sont toujours en cours.

Portfolio

©Guy Pichard. ©Guy Pichard ©Guy Pichard

Photos : ©Guy Pichard

Je lis, j’aime, je vous soutiens

Pour rester en accès libre, Basta ! a besoin de vous, lecteurs !

Soutenez l’indépendance de Basta! en faisant un don.

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos