Consommation

Les produits bios bientôt accessibles à tous ?

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Payer des produits et légumes bios en fonction de ses revenus : c’est l’idée qui commence à se développer un peu partout en France. Treize initiatives de ce type ont été recensées dans un guide sur les circuits de proximité, publié par la Fédération nationale de l’agriculture biologique (Fnab).

Le rôle des collectivités territoriales (conseils généraux et régionaux principalement) apparaît crucial : ce sont souvent elles qui prennent en charge la différence de prix afin que les revenus des producteurs ne soient pas amputés. Elles financent également la mise en place d’ateliers de cuisine et de sensibilisation pour les bénéficiaires de ces dispositifs. Il arrive aussi que certaines épiceries ou magasins fassent le choix de diminuer leurs marges afin de baisser le prix des produits.

Faciliter l’accès aux produits bios demeure un enjeu. Des études sociologiques ont permis de révéler les freins, parfois inattendus, à la consommation bio. Certains parents préfèrent acheter plus chers des goûters individuels à leurs enfants, pour montrer qu’ils ont les moyens de le faire. D’autres sont effrayés par le temps passé à cuisiner, ou par le simple fait de goûter des légumes inconnus. Très innovants, ces projets ont besoin de davantage de soutien public pour renforcer leur solidité économique, et s’inscrire dans la durée (lire aussi notre article "Quand l’agriculture paysanne arrive au cœur des quartiers populaires").

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos