#OnePlanetSummit

Les investissements publics français sont-ils exemplaires en matière de protection du climat ?

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

A la veille du « One Planet Summit » organisé par la France ce 12 décembre, deux ans après la signature des Accords de Paris sur le climat, les journalistes de Bastamag et de l’Observatoire des multinationales, en partenariat avec l’organisation non gouvernementale 350.org, se sont intéressés aux investissements publics français dans les énergies fossiles, les plus polluantes – charbon, pétrole et gaz –, en particulier ceux de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), de ses filiales et des portefeuilles de participations qu’elle gère (BpiFrance, Fonds de réserve des retraites, Ircantec, La Banque postale...).

L’une des quatre priorités de la Caisse des dépôts est de financer la « transition écologique et énergétique ». Or, notre enquête révèle que la CDC ou ses filiales investissent encore largement dans des secteurs et des projets problématiques, en particulier dans le secteur du charbon.

  • Plus d’1 milliard d’euros d’actions et 1,15 milliard d’obligations du Fonds de réserve des retraites sont investis dans des entreprises du secteur des énergies fossiles.
  • Près d’1 milliard d’euros sont investis par la Banque publique d’investissement dans le secteur pétrolier. BpiFrance a également apporté sa garantie au méga-projet gazier de Total en Sibérie, Yamal LNG.
  • Le Fonds de réserve des retraites a investi plus de 15 millions d’euros en obligations dans des entreprises développant le très controversé Dakota Access Pipeline aux Etats-Unis, et plus de 70 millions d’euros dans l’oléoduc géant Transmountain au Canada, destiné à transporter le pétrole issu des très polluants sables bitumineux.
  • La Caisse des dépôts et consignations et le Fonds de réserve pour les retraites détiennent des participations dans des opérateurs de mines de charbon en Afrique du Sud.

Découvrez nos enquêtes sur le site bastamag.net :

- Ces douze projets très polluants financés par l’État grâce à nos cotisations retraites et notre épargne : https://www.bastamag.net/Ces-douze-projets-tres-polluants-finances-par-l-Etat-grace-a-nos-cotisations

- Pendant que Macron organise son sommet climat, l’Etat continue de financer allègrement le réchauffement planétaire : https://www.bastamag.net/Pendant-que-Macron-organise-son-sommet-climat-l-Etat-continue-de-financer

- Ainsi que le rapport de l’Observatoire des multinationales :
La Caisse des dépôts et consignations, financeur public des énergies du passé : https://www.bastamag.net/IMG/pdf/rapportcdcfinal.pdf

Pour plus d’informations : Olivier Petitjean 06 08 27 39 89

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos