Énergies renouvelables

La coopérative Enercoop annonce des bénéfices

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La coopérative Enercoop [Enercoop], fournisseur d’électricité d’origine renouvelable, affiche pour la troisième année consécutive des comptes à l’équilibre, avec une augmentation de 50 % de son chiffre d’affaires, qui atteint 6 millions d’euros en 2011, et une hausse conséquente de ses bénéfices. « Cet équilibre économique renouvelé pour la troisième année consécutive va nous permettre de nous mobiliser pour que le modèle Enercoop poursuive son développement et devienne un fournisseur incontournable », s’est réjoui Patrick Behm, le directeur général de la coopérative, réunie en assemblée générale le 27 mai dernier.

Née en 2005, sous la forme d’une société coopérative d’intérêt collectif (Scic), Enercoop compte 30 salariés répartis sur tout le territoire français. 57 % des bénéfices sont automatiquement réinvestis au profit des énergies renouvelables et de la maîtrise de la consommation d’énergie. Et l’AG décide en général de réinvestir les 43 % restants dans l’entreprise. En cas de rétribution des sociétaires, celle-ci est plafonnée à hauteur du taux moyen d’obligation [1], qui avoisine en ce moment les 4 %.

Seul fournisseur d’électricité à s’approvisionner exclusivement et directement auprès de producteurs d’énergies renouvelables (éolienne, hydraulique, photovoltaïque et biogaz), Enercoop est aussi le seul fournisseur à refuser de fonctionner avec « l’accès régulé à l’électricité nucléaire historique » (ARENH). Mis en place dans le cadre de la loi Nome (nouvelle organisation du marché de l’électricité), l’ARENH prévoit de « garantir aux fournisseurs alternatifs des conditions économiques équivalentes à celles résultant pour EDF de l’utilisation de ses centrales nucléaires historiques ».

Enercoop est aussi à l’origine du projet Énergie partagée, un fonds d’investissement qui vise à financer le développement des énergies renouvelables et de solutions d’économie d’énergie sur le territoire. L’initiative Enercoop fait cependant débat auprès des partisans d’un service public de l’énergie, la coopérative jouant de fait le jeu de la dérégulation du marché de l’électricité.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos