ça bouge ! Inégalités

La CGT lance une grande enquête sur les violences sexuelles au travail

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Depuis 20 ans, les chiffres ne bougent pas : 20% des femmes subissent ou ont subi des violences sur leur lieu de travail. Pourtant, 82 % des employeurs n’ont toujours pas mis en place de mesures de prévention. Or, ces violences interagissent avec les inégalités professionnelles : avec 26 % d’écart salarial, la France hérite du bonnet d’âne mondial et se classe 129e sur 144 pays. Les femmes sont plus souvent pénalisées par les temps partiels, la précarité et le chômage ; elles représentent 70% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté. Pour en finir avec ces inégalités et injustices, la CGT lance une grande action en vue du 8 mars. Nous relayons leur appel.

En 2018, les femmes en France sont toujours payées 26% de moins que les hommes. Comme si elles arrêtaient tous les jours d’être payées à 15h40. La CGT a donc lancé le site 8 mars 15h40. Une femme sur deux victime de harcèlement sexuel, 230 000 femmes victimes de violences conjugales, 20 % des femmes victimes de harcèlement sexuel au travail, 10 viols ou tentatives de viols chaque jour sur un lieu de travail…et près de 9 employeurs sur 10 qui n’ont pas de plan de prévention. Cela peut changer.

Vous avez vous-même été victime de sexisme, de harcèlement sexuel, d’agression ou de viol sur votre lieu de travail ? Ou bien vous en avez peut-être été témoin ? Avant le 8 mars, répondez à la grande enquête sur les violences au travail, afin de rendre visible cette réalité méconnue. Il est important de la diffuser le plus largement possible de façon à avoir un maximum de remontées d’ici au 8 mars, pour pouvoir épingler les employeurs. Toutes les données seront transmises aux syndicats pour qu’ils puissent en faire une utilisation au niveau local.

Le 8 mars, portez le ruban blanc contre les violences.

Le 8 mars à 15h40, rejoignez la grande mobilisation mondiale du 8 mars et l’une des actions partout en France.

Photo : © Serge d’ignazio

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos