Utopies concrètes

Victoire pour le Laboratoire écologique zéro déchet : le lieu de solidarité obtient deux ans de répit

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Le LEØ a obtenu un répit de deux ans suite à une décision de la cour d’appel de Paris. Ce qui lui laisse le temps de trouver un nouveau lieu pour maintenir ses activités d’accueil, d’hébergement, de cours de français...

C’est un sursis bienvenu et une victoire pour le Laboratoire écologique zéro déchet de Pantin (93), le LEØ, ce havre de solidarité dont nous vous parlions sur basta ! en mai. Le lieu allie hébergement de femmes et d’enfants à la rue, distributions alimentaires, cours de Français aux exilés, accueil d’associations, ateliers... Ouvert il y a deux ans dans un entrepôt désaffecté de Pantin, le LEØ était menacé par un recours en justice de l’Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF), propriétaire des lieux et encore dirigé, au moins jusqu’à dimanche, par la présidente LR de la région Ile-de-France Valérie Pécresse.

Mais le 17 juin, la Cour d’appel de Paris a accordé un répit au lieu de solidarité. « L’EPFIF présidé par Valérie Pécresse a perdu : la Cour d’appel de Paris confirme la décision du tribunal de Pantin de 2019 », se réjoui le LEØ. La cour a confirmé un premier jugement du tribunal de 2019 qui avait autorisé l’occupation de l’entrepôt pour trois ans et demi, jusqu’au printemps 2023. À partir de cette date, des travaux sont prévus pour transformer la zone sur laquelle se situe l’entrepôt en futur écoquartier de la gare de Pantin. Grâce à la décision de la cour d’appel, « le LEØ pourra donc rester jusqu’au début des travaux en 2023 et chercher sereinement un nouveau lieu qui accueillerait ses activités ».

Relire notre reportage : Un havre de solidarités pour « résister à l’agressivité de ce monde » : le Laboratoire écologique zéro déchet

Je lis, j’aime, je m’abonne

Pour avoir accès à une information qui a du sens, restez connectés avec Basta !

Abonnez-vous à notre newsletter

Photos : ©Anne Paq

En bref

Vidéos

  • Loi travail L’affaire du barrage forcé de Vitrolles : pour la première fois les principales victimes s’expriment face caméra

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos